Gabriel Mathieu, un patron “multicartes”

    dimanche 5 avril 2015

    Un Zébulon ! Ce petit personnage monté sur ressort, tout sourire, et qui d’une formule magique nous fait voyager jusqu’au Pays du Bois-Joli. La comparaison (outre la taille) semblerait facile pour définir Gabriel Mathieu, un homme jovial, charmant et prêt à tout pour rendre service à son entourage.  “On a tous besoin d’un Gaby dans la vie” indique une de ses proches amies, tant celui-ci s’efforce de trouver des solutions pour les autres aux problèmes du quotidien. Il aime les gens, il aime aider, si bien que sa générosité, mêlée à sa sociabilité, fait de lui un homme connu “comme le Loup Blanc” à Tahiti. Mais derrière cette image que donne Gabriel, dit Gaby, se cache un travailleur acharné et un entrepreneur avisé. En effet, alors qu’il est déjà patron d’une société spécialisée dans les automatismes et associé à 50 % dans la roulotte Chez Laurette place Vaiete, il vient de reprendre les rênes du Café Verde, ce restaurant situé au rond-point Jacques Chirac. L’établissement ne lui est pas inconnu car il en partageait la propriété avec son ex-femme depuis 2013. Mais récemment, il décide de racheter toutes les parts de l’affaire et de donner un nouveau souffle au restaurant. 
    Si l’établissement était connu pour sa table riche et conviviale, Gaby souhaite poursuivre dans un même esprit de simplicité et de convivialité. Le Café Verde est ainsi ouvert à l’heure du déjeuner, du lundi au vendredi, à partir de 10h pour les travailleurs du quartier qui peuvent déguster des salades copieuses, agrémentées de quiches variées, avec un service très rapide pour répondre aux horaires du déjeuner. Le soir, du jeudi au samedi, l’établissement revêt des aspects de Bar-Tapas dans un esprit Lounge où les clients s’installent dans des fauteuils-canapés, comme à la maison. “À côté de plats traditionnels, nous sommes en train de réfléchir à des propositions de tapas originaux comme les muffins salés, une façon de mettre en appétit sans gêne. Nous allons également agrandir le coin salon car nous voulons instaurer une ambiance de tranquillité pour des fins de journées détente”. Le point fort du Café Verde ? À n’en pas douter, l’accueil et la convivialité, avec une cuisine ouverte sur la terrasse. Mais les plus gourmands seront également attirés par une généreuse carte des desserts : “On a de très bons desserts faits maison ! On propose de la mousse au chocolat, des fondants, de la Panna cotta fruits rouges et de la crème brûlée. On est plutôt confiant, on croit à notre projet et on travaille dur pour attirer notre clientèle. On utilise de bons produits locaux et on essaye de sortir des petits prix alliés à la qualité. C’est un petit restaurant sans prétention, mais chaleureux !”.

    De Saint-Malo au fenua

    Gaby est né en 1973 à Saint-Malo en Bretagne, “dans la cité des Corsaires !”. Issu d’une fratrie de six frères et sœurs, avec une mère au foyer et un père mécanicien, il est élevé dans le goût de l’effort et dans le mérite. “Enfant, j’ai beaucoup travaillé avec mon père. Il m’a appris beaucoup en mécanique et dans le bâtiment, il nous a donné le goût du travail manuel”. Avec sa formation dans la maintenance des systèmes mécaniques et automatisés, il débute très tôt la vie active. Alors qu’il rencontre son ex-épouse tout jeune et fonde une famille, il décide de monter sa propre entreprise dans le bâtiment à seulement 21 ans : “Je me suis spécialisé dans les fermetures automatiques et la serrurerie. J’avais envie de réussir ! Et de travailler pour donner une belle vie à mes enfants…”. C’est en 2001 que Gaby s’installe à Tahiti.  “Je venais chercher le soleil ! En fait, ce sont des amis qui m’avaient fait la promotion de cette destination. On s’est décidé, j’ai vendu ma société, on a fait les valises et on s’est envolé avec 150 kg de bagages. Il ne nous restait plus rien en France, on est arrivé comme un cheveu sur la soupe !”. Alors qu’il se met à chercher du travail, Gaby trouve quelques postes au bout de trois jours, pour finalement décider de prendre une patente. Un an plus tard, il s’associe à une connaissance et crée Portil, une société spécialisée dans les automatismes. La société tourne très bien pendant 13 ans, avec sept employés, mais a été dissoute il y a quelques mois suite à des conflits d’associés. Gaby rebondit, et réouvre aussitôt une société à son nom dans le même domaine, Gaby Fermetures. “Avec mon équipe, on s’occupe des portails, des volets roulants, de tout ce qui est serrurerie et sécurité des biens. J’aime ce métier ! Et j’aime dépanner les gens, intervenir rapidement, comme un sauveur ! (rires)”. Bien loin de son domaine d’activité initial, Gaby a vu dans la reprise du Café Verde une opportunité, un autre défi. “Mais je ne me suis pas lancé tout seul, car je savais que mon ami et associé à la roulotte, Vincent Friedrich, serait là pour me soutenir. Il est compétent, gestionnaire, autonome et je lui fais confiance. De toute façon, un entrepreneur ne serait pas grand-chose sans son équipe, et sa force est de s’entourer de personnes qualifiées, de savoir déléguer”. Ainsi, en ces temps de crise, Gaby ne baisse pas les bras et multiplie ses cartes professionnelles : “La crise, évidemment que je la subis, mais je travaille encore plus dur ! Il ne faut pas rester sur ses acquis et ce, quelque soit le domaine d’activité. Il faut être courageux et aimer son travail. J’ai commencé jeune, et c’était dur car les anciens ne me faisaient pas confiance car je n’avais pas leur expérience. Mais il faut se battre et y croire, et on est d’autant plus fier de sa réussite”.
    Enfin, dans son emploi du temps très serré, Gaby sait aussi s’octroyer des moments de plaisir. “Pour souffler un peu, je fais du sport et plus particulièrement de la Pole dance avec mon professeur Émilie, qui est aussi ma compagne”. Ainsi, si vous pouvez croiser Gaby au restaurant, ou devant votre portail, il vous étonnera également lors des prestations de l’école M-Pol’Arts. 

    Caroline Valentin

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete