Gare maritime : des craintes autour d’une infestation de termites

    lundi 30 janvier 2017

    Une expertise en cours pour mesurer l'étendue d'un infestation de termites (crédit : ArchivesLDT)

    Une expertise en cours pour mesurer l’étendue d’une infestation de termites (© archives LDT)

     

    Saisi en décembre dernier par le Port autonome, le tribunal administratif de Papeete a ordonné la semaine dernière une expertise à la suite de « soupçons » concernant la présence de termites à la gare maritime.

    Pour l’heure, d’après les informations réunies par La Dépêche de Tahiti, « il n’y a aucune raison de verser dans l’alarmisme ». « Il y a eu des craintes donc le Port a demandé une expertise pour voir la réalité du phénomène », précise simplement Jean-Yves Tallec, le président du tribunal administratif.

    Personne ne confirme, à ce stade, quelle partie du bâtiment serait supposément infestée. Selon des témoignages recueillis sur place, il s’agirait tantôt de la toiture ou des combles. « Ce n’est pas le toit », assure au contraire une source proche du dossier. Selon elle, dans le cadre de l’expertise, une réunion devrait tout de même avoir lieu « rapidement » sur place, « pour voir s’il y a lieu de prendre des mesures conservatoires et provisoires, ou s’il n’y a au contraire pas de risque concernant la structure, en la période cyclonique actuelle ».

    Si l’infestation était confirmée, et surtout si elle s’avérait de grande ampleur, l’affaire risquerait de faire grand bruit, alors que le bâtiment de la gare maritime, qui a coûté près de 2,5 milliards de francs, a été inauguré il y a à peine cinq ans, après que le projet avait traîné dans les cartons dès 2004.

    Y a-t-il un danger pour les usagers aujourd’hui ? « Pas du tout », répond en tout cas Georges Puchon, le directeur général du Port autonome, qui ne souhaite pas s’exprimer plus avant sur les problèmes constatés. « On réagit en amont, d’autant que cette gare maritime est un investissement qui doit durer plus de trente ans, se contente-t-il de faire remarquer. On a fait des constats d’huissier. »

    « Là, on n’en est qu’au stade très primaire, ajoute le président du tribunal administratif. L’infestation est-elle importante ou pas ? Est-ce que les traitements adéquats ont été faits ? » L’expertise, qui devrait durer « quelques semaines », devra permettre de « savoir dans quel degré il y a une infestation par les termites, voir s’il y a des mesures de consolidation à prendre en urgence, et identifier les responsabilités pour attaquer les entreprises qui auraient éventuellement mal fait leur travail », répète-t-il.

    La plupart des sociétés concernées, qui étaient à l’époque intervenues pour le gros œuvre, la maîtrise d’œuvre, la charpente, la sécurité, la coordination et le contrôle technique sur le chantier, ne souhaitent pas, pour l’instant, faire de commentaires.

     

    Marie Guitton

     

    Lire notre enquête complète dans La Dépêche de Tahiti du mardi 31 janvier 2017

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete