Garou, rauque and blues

mercredi 11 mars 2015

Garou sera sur la scène de To’ata vendredi pour un concert unique. Interview de l’artiste québécois.

Quelles sont vos premières impressions, après un -30°C canadien ?
« De -30 à +30°C, c’est tout de même un choc thermique impressionnant, mais il y a une autre chaleur, l’étincelle dans les yeux des gens ici, toujours fun, festifs, accueillants. C’est doublement chaleureux. »

Qu’est-ce le public polynésien va découvrir sur scène ?
« C’est un concert qui va être très festif, rock, rhythm’n’blues, avec beaucoup d’énergie. On va apporter une chaleur supplémentaire, même s’il fait très chaud. Il faut qu’on s’accroche, car on donne beaucoup d’énergie.
Et nous n’avons pas joué avec nos musiciens depuis le mois d’août dernier, même si nous avons joué à Nouméa. On va brûler encore plus de calories, ce qui est pas mal. Je serai avec mes cinq musiciens sur scène. »

Quel va être le répertoire ?
« Le show va durer entre 2 h 15 et 2 h 30 avec un répertoire très varié mais avec une couleur qui a démarré avec cet album Rhythm and blues, dont on n’arrive pas à décrocher. Nous sommes très heureux dans cet univers-là. Même les anciennes chansons ont été transformées pour rentrer dans ce cadre. »

Vous avez-été coach dans The Voice. Avez-vous été coaché ?
« Je n’ai jamais pris de cours de chant. Je m’amuse à penser que mes coachs ont été les chanteurs qui ont été mes influences. Mon professeur numéro 1 est Ray Charles que j’ai analysé, en essayant de comprendre comment il réussissait à faire passer autant d’émotion. Je dis toujours que Ray Charles, c’est celui qu’on entend sourire. Ce qui n’est pas toujours le cas chez les chanteurs. Et Joe Cocker aussi, qui nous a quittés il n’y a pas longtemps. Quand je l’ai croisé, je l’appelais El Professor lui aussi. »

Un conseil “voix” pour les chanteurs ?
« Il faut se laisser emporter par la musique et, en même temps, il faut savoir donner. Trop de personnes chantent pour prendre de l’attention, mais l’important est de donner de l’attention aux gens, du réconfort, de la fight, des émotions. »

Vous avez un timbre particulier. Chanter dans un pays chaud en extérieur, est-ce différent d’une salle climatisée ?
« L’humidité est géniale pour la voix, ainsi que la chaleur, puisqu’il faut réchauffer sa voix avant de chanter. Par contre, la chaleur fait que, physiquement, cela devient plus lourd, plus difficile de garder la même énergie. Depuis que je suis tout petit, j’ai toujours chanté fort. Je pense que c’était une façon généreuse de le faire, cela a forgé ma voix et même s’il fait froid, je suis en lavette (en sueur, NDLR, canadien oblige) (rires).
Au niveau de l’énergie, c’est juste plus difficile mais les conditions sont plutôt idéales, cela n’a rien à voir avec chanter à Las Vegas dans le désert. Céline (Dion, ndlr) me disait souvent que ce n’était pas facile. »

Vous avez fait pas mal de reprises. Il existe encore des chansons que vous avez envie de réinterpréter ?
« Tout le temps. J’aime toujours réinterpréter des chansons, avoir une nouvelle approche. J’aime la récréation dans une chanson et j’aime la recréation avec une approche différente. Plus que de créer des chansons. Je ne suis pas tellement auteur-compositeur, je préfère le partage avec eux pour faire des approches différentes. Pour être surpris par une chanson. »

Avez-vous un endroit où vous aimeriez jouer ?
« Je me sens plutôt choyé. J’ai toujours eu cette petite idée assez saugrenue que le jour où il y aura un hôtel qui ouvrira sur la lune, j’adorerais en faire l’ouverture et chanter Fly Me to the Moon ! (de Franck Sinatra, NDLR) (rires). »

Dernière question, mettez-vous souvent des savates au Québec ?
« Très peu. J’ai les pieds très blancs, je ne fais que du jacuzzi les pieds dans la neige, à la porte de la maison (rires). »

Propos recueillis par Christophe Cozette

 

PRATIQUE

Vendredi 13 mars, à 19 h 30. Première partie assurée par Teiva LC et la gagnante de Tahitian Voice, Kareen Maratefau.
Prix des places : à partir de 4 500 francs. Billets en vente aux Carrefour Pirae, Faa’a, Punaauia, à Radio 1 à Fare ute ou sur www.radio1.pf.

grattepanche 2015-03-12 10:00:00
Je voudrais savoir quand tu viens a Paris pour un concernant et pourrez avoir un passe pour aller te voir dans ta loge avec mon marie un grand merci tu nous manque merci
    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete