Gaston Flosse précise sa vision du statut à la ministre des Outre-mer

    mercredi 25 mars 2015

    Dans un courrier qu’il a adressé à la ministre ce lundi, Gaston Flosse, président du Tahoera’a huiraatira, a précisé sa vision de la réforme du statut de la Polynésie française après une déclaration de George Pau-Langevin chez nos confrères de Radio 1, lors de laquelle elle expliquait que “un pays associé, c’est un pays indépendant.”
    Dans une longue missive de trois pages, le président du parti au fe’i, qui continue à militer pour sa version de la réforme du statut, précise sa pensée.
    “Le projet sur lequel nous travaillons n’a rien à voir avec celui d’un État associé. (…) Le projet de Pays associé au sein de la République (…) est radicalement différent. Il ne s’agit pas de sortir de la République, mais bien au contraire de clarifier les relations entre l’État et la Polynésie française afin que celles-ci sortent du rapport de force qui vient régulièrement les polluer.”
    Alors que le parti orange travaille toujours à sa copie institutionnelle, Gaston Flosse précise que son travail vise à sortir des “cadres institutionnels existants (qui) enferment les régions dans un modèle qui n’est plus satisfaisant et qui représente le plus souvent un frein à leur développement.”
    Alors que le Pays a toujours du mal à exploiter les compétences qui lui sont dévolues, Gaston Flosse poursuit malgré tout sa marche en avant pour plus d’autonomie encore.
    “Le moment venu”, précise-t-il, “nous présenterons ce projet au peuple polynésien sous la forme d’un référendum, puis à l’assemblée de la Polynésie française, et nous demanderons à l’État son examen au parlement.”
    Le courrier termine pompeusement : “Je crois même que ce projet pourrait représenter une alternative consensuelle à la Nouvelle-Calédonie qui se déchire sur son avenir. Il pourrait même devenir le futur statut des collectivités françaises du Pacifique.”

    B.P.

    La lettre de Gaston Flosse adressée à la ministre des Outre-mer :

    Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER 2015-04-01 16:33:00
    “nous présenterons ce projet au peuple polynésien sous la forme d’un référendum, puis à l’assemblée de la Polynésie française, et nous demanderons à l’État (...)"

    OUPS : d'un côté tout un peuple (polynésien), avec un vrai référendum (polynésien français) puis une mixture via l'assemblée indigène pour finalement "demander à l'Etat", même La Dépêche aura relevé que "Le courrier termine pompeusement"....hoohohohoho

    rollstahiti@gmail.com
    Link 2015-03-25 09:28:00
    http://www.ladepeche.pf/Un-an-de-prison-ferme-requis-contre-Gaston-Flosse_a4211.html
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete