Habillage fond de site

Gaston Tong Sang condamné à un an de prison avec sursis

mardi 31 janvier 2017

GTS KALIN

(© archives LDT)

 

Le 25 octobre dernier, le tribunal correctionnel jugeait trois personnages clefs de l’actualité de l’année 2008. Clarenntz Vernaudon, Gaston Tong Sang et Fernand Roomataaroa, pour détournement de fonds publics par personnes dépositaires de l’autorité publique.

La justice a tranché et a condamné ce matin, l’ancien président du Pays à 2 millions de F d’amende et un an de prison avec sursis. L’ancien ministre de l’Agriculture a été condamné à un million de F d’amende et huit mois de prison avec sursis. Enfin, l’ancien ministre des Sports a été condamné à 500 000 F d’amende et six mois de prison avec sursis.

Gaston Tong Sang et Clarenntz Vernaudon auront également à payer les intérêts civils à hauteur de 3 millions de F, solidairement. Quant à Fernand Roomataaroa, il devra débourser 6 millions de F pour les intérêts civils.

Pour rappel, en mai 2008, Fernand Roomataaroa, pour la première fois élu à l’assemblée de la Polynésie française, s’est trouvé au cœur des intrigues politiques en devenant, bien malgré lui et ses siestes en séances, la 29e voix.

Son cabinet est bien garni, très bien garni… à vrai dire, trop bien garni, ce qui incite la chambre territoriale des comptes à se pencher sur la question.

Pour rester président, Gaston Tong Sang avait alors dû avaler les couleuvres d’Émile Vernaudon, président d’un Ai’a Api sur la fin.

Le deal était de remplacer Haamoetini Lagarde au ministère de l’Agriculture pour y asseoir confortablement la 29e voix, Fernand Roomataaroa.

Pour que cette dernière accepte, la promesse lui est faite que les personnes qui travaillent dans son ministère seront reprises auprès de l’élu des Australes.

Chose promise, chose due. Et tant que l’enveloppe budgétaire dédiée au paiement des salariés des cabinets ministériels n’explose pas, après tout, peu importe de mettre quelqu’un de parfaitement incompétent comme chargé de mission ou de placer une couturière comme secrétaire.

Suite à des dénonciations anonymes, au rapport de la chambre territoriale des comptes et surtout à une interview de Fernand Roomataaroa, qui balance tout sur les inactifs de son cabinet, une enquête a été ouverte.

 

Plus d’informations dans notre édition de mercredi 1er février

 

 

 

624
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

À l'approche de Noël, êtes-vous attentifs à la qualité des jouets achetés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete