Georges Richmond et Alain Board au finish

    lundi 22 septembre 2014

    La treizième édition du Raid Painapo s’est déroulée samedi matin sur les hauteurs de Moorea. Sur la To’a (20 km), le duo Richmond-Board a devancé de sept secondes l’équipe Hotellier-Thomas. La course Arearea (7 km) a vu la victoire de Loïc Meuel et Étienne Fleure.
     
    La treizième édition du Raid Painapo a rassemblé 1 200 athlètes, un record, pour les deux courses prévues au programme, la course To’a de 20 kilomètres, avec 596 coureurs regroupés par équipes de deux, hommes, femmes et mixtes, et la Arearea de sept kilomètres avec 604 athlètes.
    Le duo Georges Richmond-Alain Board est arrivé premier pour les 20 km de la To’a suivi à sept minutes par Yohan Hotellier et Thomas Lubin et en troisième place sur le podium Teiva Izal et Vaihiria Ponsard.
    Les premiers inscrits étaient déjà sur place dès 7 h 30 PK 5,5 sur le terrain communal face à Champion Toa Moorea, site de rassemblement avant le départ de la To’a (seniors et vétérans), donné à 10 heures, accusant un retard d’une heure sur le programme prévu, suite au blocage d’une partie des athlètes restée sur le quai de Papeete, faute d’avoir pu embarquer à bord de la première navette maritime.
    Un tracé nouveau aux habituels nombreux dénivelés, et plus long de quatre kilomètres par rapport à l’édition précédente, était proposé avec pour première difficulté, l’escalade du col Vaiare-Paopao (331 m) et une première descente vers le belvédère (242 m) après avoir emprunté le sentier qui passe par le col des 3troispinus (300 m).
    Du belvédère, les coureurs ont poursuivi leur descente vers la forêt des pinus du SDR, traversé la RT 23 et la rivière au-dessus des locaux de l’Équipement, pour prendre la direction des vergers du lotissement agricole vers le Mont Rotui. C’est en effet sur cette montagne qui sépare des deux baies que le dernier tronçon a été délimité par les organisateurs, à savoir une escalade du flanc de cette montage et une poursuite de la course par un sentier aménagé sous la crête à une hauteur variable de deux à trois cents mètres en direction de la sortie de la baie, avant de rejoindre la ligne d’arrivée située sur le site de Ta’ahiamanu. Un parcours, de l’avis de tous, difficile, surtout durant la dernière partie, avec de nombreux dénivelés sur une piste très glissante.
    L’équipe de Georges Richmond et d’Alain Board a fait sa course en 2 h 29’ 50 devant celle de Yann Hotellier et Thomas Lubin 2 h 29’ 57 et en troisième position Teiva Izal et Vaihiria Ponsard avec un temps de 2 h 40’ 32. La première femme à avoir franchi (difficilement) la ligne d’arrivée a été Sophie Gardon qui courait en équipe mixte avec Jean-Marc Carcy avec un temps de 2 h 56’ 31.
    Cette treizième édition a été organisée comme de coutume par l’association Te Moorea Club en partenariat avec l’Antenne de la Jeunesse et des Sports (Paopao), la commune de Moorea-Maiao sous l’égide de la Fédération d’athlétisme de Polynésie française et la Fédération tahitienne de triathlon.
    Durant toute la course, les coureurs ont évolué en autosuffisance c’est-à-dire aliments, boissons pour toute la durée de la course. Aucune autre façon de ravitaillement n’était tolérée sur l’ensemble du parcours. Et comme les organisateurs du Raid sont très pointilleux sur la protection de l’environnement, le message qui accompagnait les coureurs était de faire une belle course avec cette idée en tête : “Valorisons nos vallées et montagnes, soyons éco-citoyen !”
    À signaler que, à l’arrivée, des boissons et des fruits frais étaient mis à la disposition de tous les athlètes pour reprendre des forces après l’épreuve sportive.
    Pour la première fois, le Raid Painapo a permis aux équipes de courir sur le flanc ouest du Mont Rotui offrant aux athlètes un panorama encore différent de celles des précédentes courses. “C’est un parcours exceptionnel avec comme circuit Vaiare, direction Paopao, traversée de la caldeira, le Rotui sur son flanc ouest pour une arrivée plage Ta’ahiamanu”, explique Jean Tama, président de Te Moorea Club, association support du Raid Painapo. “C’est la première fois que nous passons par le Mont Rotui, histoire d’innover et surtout pour faire cette arrivée à la plage qui est là aussi une première pour le raid. À noter que cette année, nous affichons une nouvelle fois un record du taux de participation avec 1 200 coureurs inscrits aux deux courses.”
    Dans la foule, les personnalités étaient nombreuses, René Temeharo, ministre de la Jeunesse et des Sports, qui a eu l’honneur, aux côtés d’Evans Haumani, maire de Moorea, de donner le départ de cette treizième édition de la To’a. Avec eux, de nombreux élus de la commune qui ont souhaité apporter leur soutien de part leur présence à cet événement sportif. Et malgré les grands noms du sport tahitien présents,

    De nos correspondants Jeannot Rey et Philippe Vinckier

    Interviews et classement dans La Dépêche de Tahiti

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete