Habillage fond de site

Teahupo’o – Gestion du rahui : trois ans de tabu en plus

lundi 11 décembre 2017

teahupoo

Une vingtaine de personnes, membres du comité ou invitées, ont participé à la réunion, qui s’est tenue, hier matin, à la mairie de Teahupo’o au sujet du rahui. (© Anne-Charlotte Bouleau)


Le comité de gestion du rahui de Teahupo’o s’est réuni, hier, à la mairie de Teahupo’o, en présence d’une vingtaine de représentants et d’invités. L’interdiction de toutes activités pendant trois années supplémentaires, avec la possibilité d’accorder des dérogations de passage exceptionnelles, a été approuvée. La surveillance devrait prochainement se renforcer.

Le comité de gestion du rahui de Teahupo’o s’est réuni, hier matin, à la mairie de Teahupo’o, en présence d’une vingtaine de personnes, dont le maire de Taiarapu-Ouest, Wilfred Tavaearii, le maire de Teahupo’o et président du comité, Gérard Parker, des représentants de la pêche, de l’agriculture, de la culture, de l’éducation et de l’environnement, ainsi que des invités.

Le renouvellement du bureau était notamment à l’ordre du jour. Suite à la démission d’Annick Paofai, présidente de l’association de défense du Fenua ’aihere, c’est désormais Arthur Mati, conseiller municipal, qui assurera la fonction de secrétaire.

Un point a plus particulièrement animé les discussions, s’agissant de la définition des modalités de gestion de l’espace protégé, le plan d’action précédent étant arrivé à échéance en milieu d’année.

“Il faut bien comprendre que le rahui n’est pas fini : c’est à vous de décider comment il sera géré par la suite”, a précisé Miri Tatarata, directrice de l’environnement (Diren), venue avec plusieurs propositions pour ouvrir le débat.

 

Protection stricte et dérogations

 

“Pour moi, c’est niet ! Il faut que le rahui reste tabu le plus longtemps possible. Si on lâche la bride, même un peu, on est foutu”, a déclaré Annick Paofai, catégorique sur le sujet.

Dans un souci de partage, Gérard Parker aurait souhaité, pour sa part, ouvrir l’espace aux visiteurs, y compris de l’extérieur. Les échanges auront parfois été mouvementés, mais chacun a pu donner son avis lors d’un tour de table, ce qui a permis de trouver un compromis.

L’interdiction de toutes activités pendant trois années supplémentaires a été approuvée par un vote à main levée, avec la possibilité d’accorder des dérogations exceptionnelles pour les besoins du suivi scientifique et pour des visites encadrées à l’usage des enfants et des matahiapo de Taiarapu-Ouest. Un projet d’arrêté sera soumis en ce sens par la Diren au ministre de l’Environnement.

Sur la question de la surveillance, le comité progresse. “Les habitants du Fenua ’aihere sont là pour intervenir, mais ça ne suffit pas”, a souligné un pêcheur.

C’est dans cette optique que l’association Puna rahui de Teahupo’o, présidée par Charles Rochette, dit “Patrick”, a été créée.

Comme évoqué lors d’une précédente réunion, elle permettra de centraliser les fonds versés par le Pays ou toute autre entité pour que cette mission essentielle puisse enfin se concrétiser de façon structurée.

 

A.-C.B.

 

heimiri afo

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French Bee, compagnie aérienne low cost, enchaîne les retards, annulations ou “problèmes techniques”. Pour vous :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete