Golf de Moorea : la demande de sursis rejetée

    samedi 26 décembre 2015

    Le mercredi 23 décembre, la cour d’appel du tribunal de commerce a rejeté la demande de sursis qu’avait déposée Jean-Louis Gregori, président de la South Pacific Golf & Resort Development, après le jugement du 26 octobre, qui valide le rachat total du golf de Moorea par la société Océanienne de développement touristique (ODT), filiale de la Socredo.
    Suite à cette décision, Jean-Louis Gregori déplore que “le président du tribunal de commerce permette à la Socredo de s’emparer de 47 hectares de marécages inhabités que j’ai transformés en un domaine magnifique”. La décision du tribunal a plusieurs conséquences.
    Dans un premier temps : la cession avant le 31 décembre du golf à la SAS ODT pour 264 millions de francs. Dans un second temps, la décision du juge annule immédiatement tous les avantages de la défiscalisation. Les sociétés ayant souscrit au projet sont en cours de redressement par le service des contributions du Pays, afin de récupérer 450 millions les économies d’impôts.
    En effet, du fait de l’annulation des avantages de défiscalisation, les sociétés partenaires dans le projet du golf se trouvent en situation d’escroquerie à la défiscalisation.
    Ainsi, selon nos informations sur une quarantaine de sociétés, dix seraient de ce fait en redressement judiciaire.
    Malgré le rejet de la demande de sursis, Jean-Louis Gregori,  président de la SPGRD, entend continuer son combat devant les tribunaux, en métropole, et le 7 janvier, à Papeete (appel au fonds sur l’annulation de la décision du 26 octobre 2015 homologuant le plan de cession ODT).
    La singularité du dossier réside dans le fait que la SAS ODT est une filiale de la banque Socredo, toute récente, et que la Socredo est aussi l’une des banques créancières de la SPGRD et a posé son veto à plusieurs propositions de rachat.
    Les détracteurs de ce rachat reprochent à la Socredo d’avoir tout mis en œuvre pour racheter le golf pour une bouchée de pain et d’avoir abusé de sa position de créancier. Le prochain épisode de ce marathon judiciaire se tiendra le 7 janvier 2016.

    M-C.C.

    BILL 2015-12-28 12:16:00
    Il faudrait surtout savoir ce que la SOCREDO va faire du site?
    ils ont du le dire au juge...Non??? ce juge a pris une grave décision il va falloir qu'il s'explique devant les salariés du golf.
    les emplois que vont-ils devenir quand le golf sera commercialisé en lotissement....???
    MOOREA56 2015-12-26 23:12:00
    Ce schéma malheureusement ,c'est celui que j'ai connu dans des investissements hôteliers en P.F ,Il n' y a que Grégory qui pensait qu'il est meilleur que les autres. Surtout que le golf vive,car l'endroit sera vite un désastre.
    teiva 2015-12-26 12:43:00
    moi qui voulais placer une grosse somme a la socredo...je crois que par principe je ne vais pas le faire. Si d''autres personnes comme moi faisaient de meme pour leur montrer qu''ils sont vraiment degeulasses avec ce Monsieur
    Johny tutua 2015-12-26 11:31:00
    En matiere de recouvrement la soc est d'avantage charognard qu'outil de developpement
    Ce ne sont pas les centaines de proprietaires ou entreprses saisies dont les biens enrichissent le patrimoine immobilier de la banque qui me contredieront....
    Joyeux noel ....
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete