Habillage fond de site

GOLF – Dimitri David bat le numéro un français

jeudi 3 août 2017

Dimitri David

Dimitri David, 12 ans, a battu le meilleur golfeur français chez les poussins, mardi à La Baule. ( © Photo : Francis Mayes )

Premier Championnats de France et déjà un exploit pour Dimitri David, 12 ans.

Mardi 1er août à La Baule, le jeune golfeur, licencié à Central, a fait le buzz en éliminant en seizièmes de finale des Championnats de France poussins le numéro un français dans sa catégorie, Joseph Linel.

Un exploit qui a rendu son entraîneur fou de joie.

“J’en ai pleuré. C’était David contre Goliath”, nous a dit le coach Francis Mayes au téléphone hier. Joseph Linel, c’est un géant pour cette catégorie d’âge.

Il est plus grand et tape plus fort que tous les autres. C’est le numéro un, sans conteste.

“Dimitri a eu une gestion de parcours exceptionnelle et un comportement exemplaire. Il a joué de façon très intelligente”, s’extasie Francis Mayes.

En face, le “colosse” Joseph Linel “s’est très vite frustré quand il a vu que Dimitri jouait parfait”.

Disputé en match-play (duel où chaque trou ne vaut qu’un point, NDLR), l’affrontement s’est arrêté au quatorzième trou quand le jeune golfeur polynésien a eu cinq points d’avance à quatre trous de la fin.

 

Toujours calme, prenant son temps

 

Dimitri David raconte : “Au début, je ne pensais pas trop gagner. J’étais un peu impressionné parce qu’il tapait fort. Mais j’étais très concentré. J’ai essayé d’aller le plus loin possible. Quand je ratais un coup, je me disais que ce n’était pas grave et que je pouvais me rattraper. En match play, chaque trou ne vaut qu’un point. Du coup, je me suis accroché.”

Dimitri David a ensuite été éliminé en huitièmes de finale par le Grenoblois Louis Audrain hier.

“Dimitri a mené au douzième trou. Et ça s’est joué sur le dernier put du 18. Il avait la possibilité de le battre”, assure l’entraîneur Francis Mayes, qui reste sous le charme de son protégé : “Au départ, il n’était pas sélectionné. Il avait un gros défaut de comportement. Il s’énervait dès qu’il faisait une erreur. Moi je l’avais repéré et j’ai proposé de le sélectionner pour lui montrer les Championnats de France. Il apprend à une vitesse stupéfiante. Là, j’ai vu un joueur complètement transformé. Toujours calme, prenant son temps.”

Lors des qualifications, Dimitri David est passé de justesse en prenant la 32e et dernière place qualificative.

Cela lui a valu d’affronter lors des seizièmes le numéro un français et vainqueur des qualifications. Et de se faire brillamment remarquer.

L’entraîneur de la fédération polynésienne, Francis Mayes, considère qu’il possède désormais “deux très bons éléments” chez les poussins garçons (U12) : Dimitri David et Ari De Maeyer (13e des qualifications, éliminé en seizièmes de finale).

Trois autres jeunes Polynésiens ont participé aux Championnats de France. Flavia Reid-Amaru (benjamines), Maggy Dury (minimes filles) et Arikinui Pecqueux (minimes garçons) n’ont pas réussi à passer la phase des qualifications dans ces catégories plus âgées et plus relevées.

Flavia Reid-Amaru, 14 ans, doit entrer au Pôle espoir de Châtenay en région parisienne à la rentrée.

 

Benoît Buquet

 

 

52
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete