Habillage fond de site

GOLFE D’OMAN – Crainte d’une nouvelle confrontation entre l’Iran et les États-Unis

vendredi 14 juin 2019

Deux pétroliers ont été jeudi la cible d’attaques dans le golfe d’Oman, près du détroit d’Ormuz. Photo : ISNA/Reuters

Deux pétroliers ont été jeudi la cible d’attaques dans le golfe d’Oman, près du détroit d’Ormuz. (Photo : ISNA/Reuters)

Deux pétroliers ont été jeudi la cible d’attaques dans le golfe d’Oman, près du détroit d’Ormuz, laissant craindre une nouvelle confrontation entre l’Iran et les Etats-Unis, qui ont imputé ces actes à Téhéran.

“Les Etats-Unis considèrent que la République islamique d’Iran est responsable des attaques survenues aujourd’hui dans le golfe d’Oman”, a dit le chef du département d’Etat américain, Mike Pompeo, à la presse.

“Cette conclusion s’appuie sur des renseignements, sur les armes utilisées, sur le niveau de savoir-faire nécessaire pour mener à bien l’opération, sur les attaques iraniennes analogues et récentes contre la marine marchande, et sur le fait qu’aucune organisation à la solde d’une puissance, dans la région, ne dispose des ressources et de l’efficacité requises pour passer à l’acte avec un tel degré de complexité”, a continué Pompeo.

Washington avait déjà accusé Téhéran d’être responsable d’une attaque analogue, le 12 mai, qui avait visé quatre pétroliers dans le même secteur, par où transite une partie conséquente des exportations pétrolières mondiales.

L’Arabie saoudite a déclaré elle aussi penser, à l’instar de Mike Pompeo, que l’Iran était responsable des dernières attaques.

“Nous n’avons pas de raison d’être en désaccord avec le secrétaire d’Etat. Nous sommes du même avis que lui”, a estimé jeudi soir le chef de la diplomatie saoudienne, Adel al Djoubeïr. “L’Iran est coutumier de ce genre d’actes”, a-t-il ajouté.

L’Iran, qui a démenti catégoriquement être responsables des attaques du 12 mai, a averti ces derniers mois qu’il pourrait bloquer le détroit d’Ormuz s’il ne pouvait commercialiser son pétrole du fait des sanctions américaines.

Les deux pétroliers visés jeudi, le Front Altair et le Kokuka Courageous, qui battent respectivement pavillon des îles Marshall et du Panama, ont été évacués et leurs équipages placés en sécurité.

Une personne au fait du dossier a assuré jeudi à Reuters qu’aucune torpille n’avait été utilisée contre les deux pétroliers en question.

L’équipage de l’un des pétroliers visés jeudi a abandonné le navire après avoir repéré ce qui semblait être une mine-ventouse fixée au bâtiment, a dit d’autre part un responsable américain à Reuters, sous le couvert de l’anonymat.

Le propriétaire du Kokuka Courageous a indiqué que le navire avait été attaqué à deux reprises en l’espace de trois heures et qu’un incendie s’était déclaré dans la salle des machines. Son armateur, Bernhard Schulte Shipmanagement, a publié un communiqué indiquant que les 21 membres d’équipage avaient quitté le bâtiment à bord d’un canot de sauvetage avant d’être repêchés par le Costal Ace, un navire néerlandais, qui les a remis à la marine américaine.

L’équipage du Front Altair était constitué de onze Russes, onze Philippins et un Géorgien. Ils ont été récupérés par un cargo, le Hyundai Dubai, avant d’être transbordés sur un navire iranien qui les a débarqués au port de Bandar Abbas.

CPC, son armateur taiwanais, dit penser que le pétrolier, qui transportait 75 000 tonnes de naphte, a été touché par une torpille vers 4 h 00 GMT.

Basée à Bahreïn, la Ve Flotte américaine a annoncé de son côté avoir reçu deux appels de détresse. “Nous sommes au courant de l’attaque de pétroliers en mer d’Oman. Les forces navales américaines de la région ont reçu deux appels de détresse distincts, l’un à 6 h 12 heure locale et l’autre à 7 h 00”, a déclaré son porte-parole Joshua Frey.

Un cinquième de la demande mondiale de pétrole transite par le détroit d’Ormuz, où quatre navires de commerce ont déjà été les cibles d’“actes de sabotage” à la mi-mai.

 

Reuters

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous qu’un Tahitien peut enfin s’imposer à domicile cette année à la Tahiti Pro Teahupo'o ? Si oui, lequel ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete