Le gouvernement arrête les modalités des aides aux commerçants

    jeudi 15 septembre 2016

    commerçants

    Des subventions pourront être allouées, à hauteur de 5 millions de francs maximum, à la rénovation ou à l’aménagement des commerces ou restaurants. La direction générale des affaires économiques traitera les demandes. (Photo : Marie Guitton)

     

    De nombreux vendeurs et restaurateurs souhaitent déposer des demandes

     

    On en sait un peu plus sur le fonctionnement du “dispositif d’aide pour la revitalisation, la rénovation ou l’aménagement des commerces de proximité et des restaurants”, instauré par l’assemblée de la Polynésie française le 22 juillet.

     

    La semaine dernière, le conseil des ministres a, en effet, arrêté les modalités de demande, d’attribution et de contrôle des subventions, allant jusqu’à 5 millions de francs, auxquelles sont désormais éligibles les propriétaires et locataires de locaux de vente et de restauration de moins de 150 m2.

    L’objectif : “améliorer l’attractivité” de leurs petites affaires, en réalisant des travaux d’aménagement ou de rénovation.

    Je vais faire une demande pour rafraîchir un peu le mobilier. Les chaises et les tables, c’est assez cher. Cette aide peut toujours soulager en période de crise où l’on a peu de trésorerie”, explique par exemple le gérant de La Boussole, un restaurant de Fare Ute, en se félicitant de l’initiative : “Il faut aider les sociétés, surtout en ce moment où la situation est délicate. Il faut leur donner un petit coup de boost.

     

    C’est à la direction générale des affaires économiques (DGAE), gestionnaire du dispositif, que les entrepreneurs doivent adresser leurs demandes d’aide, comprenant notamment le formulaire type complété, les documents d’enregistrement de l’entreprise, des attestations de compte à jour de la Caisse de prévoyance sociale (CPS) et des impôts, une présentation du projet d’investissement, ou encore un plan de financement des opérations envisagées.

    Le gérant du restaurant Dahlia, à Arue, prévoit ainsi de demander des aides “pour rénover les fours, changer le lave-vaisselle vieux de quinze ou vingt ans, faire des travaux sur les vieux climatiseurs” :

    On va demander l’enveloppe maximum, de 5 millions de francs, pour s’occuper de ça, explique-t-il. Tôt ou tard, il faut bien renouveler le matériel, pour des questions sanitaires et d’efficacité. Or, c’est difficile sans aide. Pour l’instant, on utilise nos fonds disponibles jusqu’à l’épuisement.

     

    Un an pour réaliser les travaux

     

    À Papeete, le magasin de robes de mariées Love Forever, comme beaucoup de commerces voisins, se dit également intéressé pour “réaménager l’extérieur, faire des travaux de façade, parce qu’avec la crise actuelle, c’est vrai qu’on a besoin de redynamiser tout ça…

    Une fois les dossiers complétés, un rapport de la DGAE sera transmis au ministre de la Relance économique, accompagné d’un projet de décision, ou soumis à l’examen d’une commission consultative lorsque le montant des travaux envisagés excédera un million de francs.

    Cette commission comprendra le ministre de l’Économie, les présidents des organisations patronales, de la Chambre de commerce, de l’industrie, des services et des métiers (CCISM), de la Société de financement du développement de la Polynésie française (Sofidep), ainsi que le maire de la commune concernée, ou leurs représentants.

    Pour les personnes physiques, l’aide sera versée en totalité à compter de la publication au Journal officiel de l’arrêté d’attribution de la subvention. Pour les personnes morales, la moitié sera versée à cette date et le solde après justification de la réalisation totale du projet d’investissement.

    Les bénéficiaires auront douze mois pour exécuter les travaux, sous peine de remboursement partiel ou intégral. Ces règles s’appliqueront également au nouveau dispositif d’aide à l’équipement des petites entreprises (artisanat, transformation, apiculture, prestations de service, économie numérique, économie circulaire, agroalimentaire durable), plafonnée cette fois à 3 millions de francs.

     

    M.G.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete