Le gouvernement répond au Tahoera’a

    vendredi 23 septembre 2016

    img_8633

    Attaquée par le Tahoera’a par la voix du président de l’assemblée de Polynésie française, Marcel Tuihani, la présidence a tenu à répondre hier sur son site internet.

    Le président délégué s’était interrogé sur les dépenses en subventions du pays vers les communes, laissant la porte ouverte aux supputations concernant le saupoudrage électoral avant les législatives et les territoriales de 2017 et 2018.

    La réponse se fait sous forme de pied de nez, expliquant que Marcel Tuihani se trompe doublement sur le montant, que ces derniers sont plus élevés qu’annoncés, mais aussi que ces subventions sont inférieures à celles de 2015. « En fait, depuis le début du mois de septembre, la CCBF a validé pour 394 millions de subventions aux communes. A ce montant s’ajoutent des subventions pour un peu plus de 1,2 milliard octroyées aux communes depuis le début de l’année, soit au total près de 1,6 milliard », explique la présidence. « Ce chiffre est en deçà du montant des subventions attribuées pour l’année 2015 aux communes qui s’élevait à 2,185 milliards. Comme visées électoralistes, on fait mieux ! »

    Et la réponse de la présidence conclut ainsi : « Le temps du « saupoudrage électoral » et des subventions en fonction de la couleur politique des maires est révolu depuis longtemps, à l’initiative d’Edouard Fritch qui a fait voter en 2010 une loi du Pays pour que les subventions aux communes soient attribuées sur des critères objectifs et non plus politiques comme cela se faisait par le passé. Le Tahoeraa devrait changer son logiciel ! »

     

    Réponse contre réponse

     

    Immédiatement, le site internet du Tahoera’a publiait lui aussi une réponse à la réponse. « Il faut croire que là aussi la critique du président délégué du Tahoera’a Huiraatira a fait mouche », explique-t-on chez les orange. Le Tahoera’a retourne alors l’argument de 2015 à la figure du Pays. « La présidence apporte ainsi la preuve qu’elle a beaucoup arrosé en 2015, ce que le Tahoera’a avait dénoncé en son temps, et qu’elle continue de le faire en 2016 puisque l’année n’est pas terminée. Il est fort à parier que le montant de 2016 sera voisin de 2015 à la fin de l’année, élections législatives obligent… Qui peut le plus, peut le moins. »

    La session budgétaire qui vient de s’ouvrir risque fort d’être émaillée en permanence par ce genre de « c’est pas moi, c’est lui ».

     

    B.P.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete