Graham Stapelberg : “Teahupo’o réunit tous les critères de la vague parfaite”

mercredi 19 août 2015

Graham Stapelberg est le vice-président exécutif de la World Surf League et directeur général du circuit mondial. Il a profité de la waiting period décidé, avant-hier, pour faire le point sur la Billabong Pro 2015.  Il considère le spot de Teahupo’o comme l’un des plus spectaculaires du circuit mondial.

Quelle est votre mission ici à Tahiti pour la WSL ?
Nous considérons la vague de Teahupo’o comme l’une des meilleures du circuit international. Nous avons une mission très simple qui peut se résumer en quelques mots : “Meilleurs surfeurs et meilleures vagues”. Nous avons pour mission
de créer un événement
mémorable, et le meilleur endroit pour le faire est le spot de Teahupo’o.

Quel bilan faîtes-vous de l’événement depuis son ouverture ?
La Billabong Pro est une étape relativement nouvelle dans le circuit mondial par rapport à Pipeline, Bells Beach ou encore Jeffrey’s Bay. Mais, en quelques années, c’est devenu l’un des événements les plus célèbres. Les grosses vagues, le récif à fleur d’eau et les exploits des surfeurs sur le spot ont contribué à rendre cet événement exceptionnel. Je pense que la vague de Teahupo’o réunit tous les critères de la vague parfaite pour la WSL.

Les conditions sont moyennes cette année par rapport à l’année dernière. Est-ce une déception ?
Il faut savoir que les conditions de l’année dernière étaient exceptionnelles. On ne peut pas s’attendre à avoir de telles conditions tous les ans. Mais quand on regarde le live sur Internet, les vagues sont incroyables et sont parmi les meilleures du circuit cette saison. Le temps n’a évidemment pas été très clément avec nous mais lorsqu’un surfeur attrape la bonne vague, il arrive quand même à obtenir des scores énormes.

Quels sont les temps forts qui vous ont marqué jusque-là ?
Tout d’abord le troisième tour et notamment la série avec Gabriel Medina et John John Florence qui a été incroyable. Les deux surfeurs ont évolué à un très haut niveau. Il a été très difficile de les départager. La vague de Gabriel avec un alley-oop, suivi de deux grosses manœuvres, a été incroyablement bien notée. Je ne pense pas que ce soit déjà arrivé à Teahupo’o. Ce fut, selon moi, la série la plus intéressante depuis le début. Ça aurait mérité une finale. On ne peut que déplorer le fait que John John soit blessé et que Gabriel n’ait pas très bien débuté l’année.

Quels sont vos pronostics pour la suite ?
Gabriel Medina avait déjà remporté l’événement l’année dernière, il fait évidemment partie des favoris. Mais il y a quelques surfeurs qui peuvent tirer leur épingle du jeu tels que Owen Wright, qui a fait de très bons résultats et pourrait se démarquer si la houle se renforce, ou Kelly Slater, qui a une expérience folle sur ce spot. Il a gagné l’événement quatre fois. La suite de la compétition s’avère très intéressante et, si les conditions restent les mêmes, il pourrait y avoir de nombreux rebondissements.

Est-ce qu’organiser l’étape de Tahiti est compliqué ?
Nous avons de très bonnes relations avec la population tahitienne et c’est très important pour nous. C’est plutôt difficile d’organiser l’étape de Tahiti parce qu’on a une équipe nombreuse. Nous avons les médias et les podiums qui sont à la Marina, trois kilomètres plus loin, nous avons les Jet-Skis, nous avons aussi la tour sur le récif et enfin les secours sur la pointe. Cet événement représente donc un gros challenge, on n’a pas une foule énorme, mais on a des fans impliqués. Je pense qu’il y aura de plus en plus de personnes qui voudront assister à la Billabong Pro avec le temps.

Propos recueillis par David Chang Chen Chang

Résultats round 3

• Disputés lundi
* Série 1    Pts
– 1er. Filipe Toledo (Bré)     16,97
– 2e. Brett Simpson (USA)     12,50
* Série 2
– 1er. Kai Otton (Aus)     13,13
– 2e. Bede Durbidge (Aus)     12,00
* Série 3
– 1er. Owen Wright (Aus)     18,23
– 2e. Dusty Payne (Haw)     15,70
* Série 4
– 1er. Italo Ferreira (Bré)     16,10
– 2e. Jadson Andre (Bré)     9,83
* Série 5
– 1er. Gabriel Medina (Bré)     19,00
– 2e. John John Florence (Haw)     18,84
* Série 6
– 1er. Bruno Santos (Bré)     16,20
– 2e. Adriano de Souza (Bré)     13,70
* Série 7
– 1er. Aritz Aranburu (Esp)     15,17
– 2e. Mick Fanning (Aus)     6,67
* Série 8
– 1er. Wiggolly Dantas (Bré)     16,83
– 2e. Matt Wilkinson (Aus)     8,66

Programme round 3

– Série 9 : Josh Kerr (Aus) contre Adrian Buchan (Aus)
– Série 10 : Kelly Slater (USA) contre Sebastian Zietz (Haw)
– Série 11 : Jérémy Florès (Fra) contre Joel Parkinson (Aus)
– Série 12 : Julian Wilson (Aus) contre C.J. Hobgood (USA)

Programme round 4

– Série 1 : Filipe Toledo (Bré), Kai Otton (Aus), Owen Wright (Aus)
– Série 2 : Italo Ferreira (Bré), Gabriel Medina (Bré), Bruno Santos (Bré)
– Série 3 : Aritz Aranburu (Esp), Wiggolly Dantas (Bré), surfeur à définir
– Série 4 : Oppositions à définir
NB : le 1er de chaque série qualifié pour les quarts, les autres en repêchage)

Classement WSL

1. Adriano de Souza (Bré)     33 200 pts
2. Mick Fanning (Aus)     32 950
3. Julian Wilson (Aus)     31 450
4. Filipe Toledo (Bré)     29 200
5. Owen Wright (Aus)     27 900
6. Kelly Slater (USA)     23 200
7. Nat Young (USA)     22 250
8. Taj Burrow (Aus)     22 200
9. Josh Kerr (Aus)     19 700
9. Italo Ferreira (Bré)     19 700
11. Bede Durbidge (Aus)     17 700
12. Jérémy Florès (Fra)     17 250
13. Wiggolly Dantas (Bré)     17 150
14. John John Florence (Haw)    16 500
15. Gabriel Medina (Bré)     16 150
16. Matt Wilkinson (Aus)     15 000
17. Joel Parkinson (Aus)     14 950

25. Michel Bourez (Tah)     11 200

    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete