La grande anguille aux douze enfants

    mardi 5 juillet 2016

    La chorégraphe des Tamarii Tehurui, au centre, en robe bleu, Vilna Hutia, satisfaite et heureuse de la prestation de ses meilleurs danseurs et danseuses à l'issue d'un spectacle de 45 minutes. (Photo : JP BESSE / LDT)

    La chorégraphe des Tamarii Tehurui, au centre, en robe bleu, Vilna Hutia, satisfaite et heureuse de la prestation de ses meilleurs danseurs et danseuses à l’issue d’un spectacle de 45 minutes. (Photo : JP BESSE / LDT)

    Il fallait être à l’heure, jeudi dernier, pour être bien placé dans l’enceinte de Te Maru’ao afin de ne rien manquer de la première soirée des cinq représentations traditionnelles du Heiva qui sont offertes aux spectateurs dans un programme des festivités non-stop jusqu’au 30 juillet.

    Le niveau des groupes qui se présentent aux festivités s’est haussé d’un cran. Les chorégraphes et les compositeurs de Tumaraa ont eu l’obligation de respecter le choix des matahiapo qui leur ont demandé de mettre en valeur les légendes peu connues de leurs districts.

    La première soirée a débuté avec la prestation des Tamarii Tehurui qui représentaient la plus petite commune-associée de Tumaraa, 490 habitants et 385 inscrits sur les listes électorales. Ce district a pour élu communal, la sénatrice Lana Tetuanui, et une gardienne de la culture de talent, Vilna Hutia, qui a réquisitionné les jeunes, les mères de famille, les personnes plus âgées pour présenter un groupe soudé de 72 personnes.

    Les jeunes filles et les vahine des Tamarii Tehurui ont donné tout ce qu’elles avaient dans les jambes et le corps pour exprimer leur envie de danser. Le spectacle est beau, bien construit afin de coller à l’histoire, les tenues végétales et en more teinté de bleu étaient magnifiques, les répétitions de plus de trois mois d’engagement ont permis au groupe de se poser en candidat sérieux pour un premier prix.

    Les vahine des Tamarii Tehurui ont exécuté avec brio les deux parties de leur spectacle sur l'histoire de Tehauarii la grande anguille. (Photo : JP BESSE / LDT)

    Les vahine des Tamarii Tehurui ont exécuté avec brio les deux parties de leur spectacle sur l’histoire de Tehauarii la grande anguille. (Photo : JP BESSE / LDT)

    Côté himene, le chef de la chorale, Maiti Ebera, a tellement donné de la voix durant l’interprétation du himene nota, du himeme ruau puis du tarava qu’il ne pouvait presque plus parler à l’issue des chants. Les Tamarii Tehurui ont surpris. Il faudra désormais compter sur ce petit village qui a su se mobiliser pour le Heiva alors que d’autres districts, beaucoup plus peuplés, ont déclaré forfait.

    De notre correspondant Jean-Pierre Besse

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete