Grande journée culturelle au temple Kanti

    dimanche 1 mars 2015

    C’est sous un soleil radieux que la grande journée culturelle de l’année de la Chèvre de bois se tient ce dimanche dans les jardins du temple Kanti. Un site rempli de monde dès 8 h 30 ce matin. Les représentants de l’État, Lionel Beffre, du Pays avec le président Édouard Fritch et une partie du gouvernement, des communes, ainsi que le consul de Chine, Long Ling, étaient dans la tribune afin d’assister au coup d’envoi de cette journée culturelle.
    Chaque année depuis que l’association Si Ni Tong organise cet événement, la foule est toujours présente. Plusieurs manifestations sont au programme : les danses chinoises, les chants, les prestations d’une école de ukulele, les démonstrations d’arts martiaux de Tai Chi Chuang, l’art culinaire, la calligraphie, les expositions sur les livres, la présence des élèves ayant étudiés pendant un mois (décembre 2014) en Chine à travers l’association Hei Taina et aussi l’association Wen Fa…
    « Si dans le passé, nous fêtions le nouvel an chinois entre nous, aujourd’hui c’est toute la population polynésienne qui est conviée et participe chaleureusement à toutes nos activités culturelles. De tous les signes du zodiaque chinois, la Chèvre est assurément celle qui est la plus douée sur le plan artistique. Elle mise sur une imagination fertile et une grande créativité. Elle favorise tous ceux qui font confiance au progrès et qui créent des projets innovants. Nous savons tous que le Pays fait face à divers difficultés et défis. La Chèvre, elle, ne craint pas les défis », a expliqué le président de Si Ni Tong, Jean-Luc Cierfoc.
    Dans son discours (en intégralité ci-dessous), le président du Pays a souligné l’importance de la communauté chinoise : « Mes chers amis dans cette Polynésie française, il y a vous, la communauté dite ‘chinoise’. En réalité, vous êtes des Français parlant le chinois et vivant chez les Tahitiens », a-t-il plaisanté en insistant sur le mouvement d’intégration entrepris, avec succès, depuis l’arrivée des premiers migrants chinois en Polynésie en 1865. « Vos aïeux ont pris une voie que personne ne peut contester : le travail et rien que le travail. En effet, depuis 150 ans, vos aïeux et leurs descendants, dont vous êtes les héritiers, se sont mis à travailler pour se trouver une place dans notre société. »
    Puis, Édouard Fritch a décoré de l’Ordre de Tahiti Nui, trois personnalités de la communauté chinoise : Blanche Chanfour, Robert Tanseau et Eliane Lechêne.
    Les manifestations se poursuivront samedi 7 mars avec le traditionnel défilé des lanternes qui clôt les deux semaines de réjouissances, rendez-vous dès 17 h 30 dans les jardins de la mairie de Papeete en tenue chinoise et avec une lanterne lumineuse.

    De notre correspondant J.H. avec le communiqué de la présidence

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete