Grève à Air France : un vol est parti à minima vendredi, perturbations ce week-end

    samedi 26 mars 2016

    Au départ de Papeete, Air France informe ses clients du vol AF077 du dimanche 27 mars que leur départ est reporté de 24 heures. Le vol est renuméroté AF4037 et décollera de Papeete le lundi 28 mars à 8h40.  L’enregistrement debutera lundi matin à 5h40.
    Il n’est pas nécessaire de se présenter à l’aéroport dimanche.
    A l’arrivée à Papeete, Le vol AF076 en provenance de Paris et Los Angeles est confirmé dimanche matin à l’horaire habituel.

    Malgré la grève des stewards et hôtesses d’Air France, qui court depuis jeudi à minuit, un vol de la compagnie a pu décoller, vendredi matin, pour Los Angeles. Mais loin de signifier la fin du conflit social la solution qui a été trouvée à minima pourrait au contraire le renforcer.En effet, l’équipage étant incomplet, “au moins 110 passagers” seraient restés au sol, selon David Fabregues, le secrétaire général de l’Usaf-Unsa (Union syndicale Air France – Union nationale des syndicats autonomes). Et pour lui, ce n’est pas assez.
    “Le mouvement de grève a été suivi par quasiment 100 % des personnels navigants commerciaux, indique-t-il. De ce fait, seuls cinq personnels sont partis pour 200 passagers, ce qui nous semble être très peu par rapport aux textes en vigueur…”
    Le syndicaliste a également des doutes sur le niveau de qualification des stewards embarqués. “On va vérifier tout cela…”,
    prévient-il.
    On le devine donc : le climat reste extrêmement tendu au sein de la société. La réunion de la dernière chance, jeudi après-midi, a été qualifiée de “mascarade” par le représentant syndical, qui estime que, “depuis le début, la direction n’a pas l’intention de signer quoi que ce soit”. “Les efforts qu’ils font sont dérisoires”, reproche-t-il, appelant la compagnie à “acheter une paix sociale”, plutôt que risquer de prolonger les pertes engendrées par la grève. Car la poursuite du mouvement social au-delà de l’échéance initiale prévue demain à minuit est “envisageable”, selon lui. “Il y a des demandes du personnel.”
    Dénonçant une “discrimination” qu’ils ne “comprennent pas”, les stewards, hôtesses et chefs de cabine principaux réclament notamment la perception d’une “prime uniforme”, à l’instar de leurs collègues de métropole, et un alignement du montant de leur prime d’intéressement sur le leur. “Nous ne touchons pas du tout ce qu’ils touchent en métropole”, s’agace ainsi David Fabregues, qui prévient que le vol de samedi matin est, lui aussi, “susceptible d’être impacté si la direction ne revoit pas sa position”.
    Les personnels seraient prêts à revoir leurs exigences à la baisse concernant le montant de la prime uniforme. Mais les dirigeants estiment l’avoir déjà versée cette année, sous la forme d’une prime exceptionnelle.

    M.G.

    Sergey Shishkin 2016-03-28 13:00:00
    On March 27 - there was my day!
    LV World Theatre Day
    (International Theatre Institute, ITI http://www.iti-worldwide.org/)
    MOOREA56 2016-03-27 22:40:00
    VETEAI tu as raison ,mais à Paris c'est pire ,j'espère qu'un jour AF sera racheté et que les status des enfants gâtés seront remis à niveau des autres compagnies .
    vetea1 2016-03-27 13:47:00
    et être basés à Paris, ça leur dirait ? On se saigne pour payer des billets et partir en vacances et ils se foutent de nous...
    A quand une vraie ouverture du ciel ?
    Pito 2016-03-26 15:46:00
    Les nantis ne manque pas d'air !!!!!!
    tiki 2016-03-26 14:09:00
    Ah, c'est pâques et on peut prolonger le long week-end avec la grève...
    Prochain grève: 5 mai ascension et 15 mai pentecôte!
    Toujours le même jeu: Avant les long week-ends on proclame grève...
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete