Grève au Gaz de Tahiti – Production stoppée et livraisons a minima

jeudi 7 mai 2015

La grève au Gaz de Tahiti est effective depuis hier. Sur les 37 employés de la société, 15 sur les 18 que comptent la production et la livraison sont en grève, paralysant ainsi l’activité de la société. Si la production est à l’arrêt, les livraisons se font quant à elles à minima et seuls les magasins et les îles sont desservies. Les stations services ne sont quant à elles plus livrées.
Une première réunion qui devait avoir lieu hier matin à 11h a été reportée à 14h, mais celle-ci n’a pu finalement se tenir, le représentant de la CSIP n’ayant pu avoir une autorisation d’accès au site contrôlé de Motu Uta. La direction de Gaz de Tahiti et les grévistes devraient se rencontrer ce matin à 10h30 pour tenter de trouver une solution au conflit.
 
• Huilerie de Tahiti – La grève continue
 Cela fait six semaines aujourd’hui que les salariés de l’Huilerie de Tahiti sont en grève. Si l’activité de la SEM (société d’économie mixte) est paralysée, l’achat du coprah auprès des coprahculteurs des îles continue afin de leur permettre d’assurer un revenu à leur famille. Les capacités de stockage, condition pour l’achat du coprah, n’étant pas extensibles à l’infini, l’Huilerie de Tahiti et le gouvernement pourrait être confronté dans les semaines à venir, si la grève devait perdurer, à de gros problèmes de logistiques. Les livraisons d’huile à destination de la métropole se poursuivent quant à elles normalement compte tenu des stocks existants. Le chiffrage du paiement du 13ème mois et des indemnités de départ à la retraite réclamés se monterait à 279 millions Fcfp selon la direction.
 
• Infirmiers libéraux – Réunion aujourd’hui avec le ministre de la Santé
La grève se poursuit chez les infirmiers libéraux qui réclament des solutions pérennes aux retards de paiement dont ils sont victimes depuis plusieurs mois. Ces retards, en passe d’être partiellement, ou totalement résorbés, avaient fragilisé l’exercice de leur activité. Le Syndicat des infirmiers libéraux devrait être reçu en fin d’après midi par le ministre de la Santé en présence du directeur de la CPS pour tenter de trouver une solution au conflit qui commence à avoir des répercussions sur le fonctionnement des hospitalisations du CHPF. Rappelons que les infirmiers libéraux refusent depuis le début de leur mouvement de prendre en charge les nouveaux patients.
 
• CHPF – Le service de radiologie toujours paralysé par la grève
 Le service de radiologie du CHPF est toujours affecté par la grève du personnel en charge de son fonctionnement. Ces derniers réclament l’obtention des 15 jours annuels de « congés radio » qui leur avait été supprimé en début d’année à la suite d’un rapport de la CTC. Le deuxième point de revendication concernant « la justification de certains recrutements » serait quant à lui pratiquement résolu.

PM

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete