Habillage fond de site

La grève chez Total devient procédurale

mardi 11 septembre 2018

Malgré le référé, les grévistes continuaient d’occuper hier le piquet de grève devant la station. (© Florent Collet)

Malgré le référé, les grévistes continuaient d’occuper hier le piquet de grève devant la station. (© Florent Collet)

Le conflit qui oppose les salariés CSIP de cinq stations Total à leur direction de la S.A.S Atea se poursuit après cinq jours de grève et se déplace sur le terrain judiciaire. Dix-sept grévistes se sont vu remettre une assignation à comparaître. Atea a en effet déposé un référé heure par heure pour faire déloger les grévistes des piquets installés aux entrées de certaines stations. Pour l’avocat de l’entreprise, ces installations seraient dangereuses et entraveraient l’entrée des clients.

Le tribunal se prononcera à ce sujet demain. Sous une tente recouverte de cartons à la station Mama’o, cette attaque fait presque rire. “La seule entrave, ce sont des cônes en plastique, mais ils ont été installés par le gérant parce qu’il n’y a qu’un seul pompiste, donc c’est pour guider les voitures.”

La CSIP a, quant à elle, saisie l’inspection du travail estimant illégal l’emploi de CDD et de CAE pour distribuer le carburant ou tenir la caisse.

 

F.C.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete