Grève – Pas de réquisitions à Gaz de Tahiti, pour l’instant

    samedi 30 mai 2015

    > Gaz de Tahiti
    La possibilité de recourir aux réquisitions à l’encontre des grévistes n’a toujours pas été écartée par le haut-commissariat, mais l’incertitude juridique qui plane sur l’emploi de celles-ci retarde pour l’instant leur mise en œuvre. La semaine prochaine pourrait donc être décisive pour la suite du conflit à Gaz de Tahiti, ainsi que pour le climat social en général qui pourrait subir les contre coups de l’utilisation par l’État de ces fameuses réquisitions.

    > Société Mekathon : 15 salariés sur 18 en grève
    Ils sont 15 salariés sur 18 à être actuellement en grève à la société Mekathon, située sur le port de pêche de Fare Ute. Les grévistes refusent le nouvel emploi du temps imposé par la direction qui les oblige à travailler
    18 heures par semaine, avec comme conséquence “une perte de salaire considérable”, selon ces derniers. Ils dénoncent également l’emploi de personnels intérimaires “alors que la direction nous supprime des heures de travail, c’est totalement incohérent”. Si la situation est pour l’instant gérable puisque les thoniers qui arrivent à quai sont malgré tout déchargés par les marins, celle-ci pourrait devenir délicate la semaine prochaine avec l’arrivée d’un thonier chargé de 500 pièces. Pour l’instant aucune rencontre n’est programmée avec la direction.

    > CHPF : le calme avant la tempête ?
    La grève du service de radiologie au CHPF a repris depuis mercredi, après avoir été suspendue à la demande du président du Pays, Édouard Fritch. Un nouveau préavis de grève – générale cette fois – a été déposé jeudi et pourrait bien perturber fortement le fonctionnement du CHPF mercredi prochain si la direction, le ministre de la Santé et l’intersyndicale ne parvenaient pas à trouver une solution aux 16 nouvelles revendications portées sur ce préavis.

    > APRP : enlisement
    Le conflit semble se diriger vers un bras de fer entre la direction et la CSIP. La crainte de la fermeture des ateliers reste toujours d’actualité, mais ne semble pas faire fléchir la détermination des grévistes. K

    Pascal Martin

    Heifara Parker, propriétaire d’un restaurant à Fare Ute : “Les voleurs ont fracturé la porte du local où était entreposée une bouteille de gaz de 50 kilos”

    “Des voleurs ont fracturé la porte du local où était stockée une bouteille de gaz de 50 kilos toute neuve qui me sert pour faire la cuisine dans le restaurant. Le vol a dû avoir lieu pendant le long week-end de la Pentecôte, probablement entre samedi et dimanche et je ne m’en suis aperçu qu’à la reprise du travail. Ce vol m’a obligé à me servir de la cuisinière et de la bouteille de 15 kilos qui l’alimente et qui sont habituellement à mon domicile. Malgré cela, j’ai été obligé de fermer mon restaurant deux jours, le temps de faire la chasse au gaz et de trouver une nouvelle bouteille de 50 kilos. Comme je travaille à Fare Ute, je vois les camions de livraison passer et j’envoie maintenant immédiatement un employé pour les suivre jusqu’aux magasins. C’est là que je me suis aperçu que des familles étaient vraiment dans la détresse et que certaines n’avaient plus rien pour faire chauffer le ma’a. C’est pour cela que je relativise ce qui m’est arrivé, d’autres sont beaucoup plus dans la détresse que moi, c’est aussi ce qui crée parfois des tensions lorsque les camions de livraison arrivent aux magasins.”

    POOINO 2015-05-31 11:20:00
    UNE SEULE QUESTION :

    QUI SONT LES MENEURS-MANIPULATEURS QUI METTENT TOUT LE MONDE DANS L'EMBARRAS ???

    IL FAUDRAIT SIMPLEMENT BIEN S'OCCUPER D'EUX ... DES MARRONS ET DES COUPS DE PIEDS BIEN PLACES !!!

    SUR QUE TOUT RENTRERA DANS L'ORDRE !!!
    Zorro 2015-05-30 12:32:00
    Quand arreterons nous de verser des subventions aux syndicats? Ils ne devraient que vivre des cotisations de leurs adherents, et non de l''argent public. Au final nous subissons une double peine. Scandaleux
    Tôt of 2015-05-30 11:02:00
    Mais que fait le pays bordel. Il n'y a qu'aller se servir à la présidence ou chez les députés de l'assemblée. Ils se bougeront le cul un peu comme cela....nous laisser dans une merde pareille, c'est honteux.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete