Habillage fond de site

Un gros coup de pouce pour les étudiants en médecine

lundi 21 août 2017

Une partie des bénévoles de ce tutorat santé Tahiti avec Alexis Irigoyen au centre. (© DR)

Une partie des bénévoles de ce tutorat santé Tahiti avec Alexis Irigoyen au centre. (© DR)

L’Université de médecine de Bordeaux pratique le tutorat depuis belle lurette et, depuis deux rentrées, les étudiants polynésiens de l’Université de la Polynésie française (UPF) en première année commune aux études de santé (Pacés) à Punaauia, peuvent bénéficier de ses tuteurs bénévoles, pour un passage en seconde année en douceur.

Le tutorat santé Tahiti offre une préparation entièrement gratuite et a pour but d’entraîner les étudiants grâce à des examens blancs réalisés chaque semaine, et d’apporter un soutien et des conseils aux étudiants de première année, avant le grand saut dans l’Hexagone.

Le tutorat à Tahiti n’existe que depuis deux ans. Ce sont les professeurs de l’université qui s’étonnaient que cela n’existait pas et que seul un tutorat privé était proposé aux étudiants du fenua tentés par médecine.

“La préparation privée est bien plus onéreuse qu’à Bordeaux” et les professeurs ont donc demandé au tutorat santé de Bordeaux de mettre en place un tutorat pour Tahiti, d’autant plus que beaucoup de professeurs sont communs entre les deux universités.

Tous les QCM, les entraînements et les exercices sont envoyés à Tahiti pour les étudiants de Pacés de l’université. De surcroît, quatre à cinq personnes étaient chargées jusque-là de porter secours aux étudiants polynésiens, en répondant à leurs questions ou en leur faisant des tests interactifs, avec un concours blanc chaque semaine.

C’est l’UPF qui héberge, sur sa plateforme informatique, tous les éléments éducatifs nécessaires à ce tutorat transocéanique.

Jusqu’à présent, le tutorat était ouvert à tout le monde, en libre accès sur la plateforme numérique.

Cette année, “on a décidé de passer à la vitesse supérieure”, a confié au téléphone Alexis Irigoyen, 21 ans, étudiant en 3e année, à Bordeaux.

Huit tuteurs tahitiens ont été recrutés spécialement pour aider les première année. Ils sont désormais des ex-étudiants de première année à Tahiti, en partance pour Bordeaux pour leur seconde année, et sept sur les huit ont eux-mêmes bénéficié de ce tutorat santé Tahiti.

Désormais, seuls ceux inscrit au tutorat pourront bénéficier de son contenu (gratuit) et ne devront pas être inscrits à un tutorat (payant) privé.

“Afin d’établir l’égalité des chances”, a expliqué Alexis Irigoyen, originaire du Pays Basque.

 

“Que du bénévolat”

 

Le tutorat santé Bordeaux existe depuis 1994. Il accompagne plus de 2 000 étudiants par an dans l’Hexagone et plus de 100 étudiants à Tahiti à travers la branche tutorat santé Tahiti. Et ce coup de pouce peut être utile. En effet, sur les 121 en Pacés cette année, 76 ont décidé de tenter le concours de médecine, le reste se répartissant dans les autres spécialités à savoir pharmacie, dentaire, sage-femme, kinésithérapie, ergothérapie, psychomotricité et manipulation en électroradiologie.

Le tutorat santé Tahiti prépare bien évidemment les première année à toutes les filières. Mais seulement 19 places sont disponibles en médecine à Bordeaux pour les postulants polynésiens alors ce coup de pouce peut devenir un coup du destin

Ce tutorat est une option obligatoire officielle, comme une autre option. “Aider les première année est une option qui prend plus de temps que les autres et ce n’est que du bénévolat”, a expliqué Alexis Irigoyen. “On le fait parce qu’on a vraiment envie d’être tuteur.”

Les inscriptions (à faire en ligne) sont ouvertes à tous à partir du moment que l’on n’est pas inscrit à une préparation privée et seront closes, vendredi. Rendez-vous sur https://tutoratsantetahiti.wixsite.com/accueil

 

Christophe Cozette

 

 

129
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete