Habillage fond de site

Un groupe difficile mais abordable pour les Tiki Toa

jeudi 2 mars 2017

Tiki Toa 2017

Naea Bennett, l’emblématique capitaine des Tiki Toa, l’a annoncé depuis Nassau :
“On ne craint personne”. (© archives sports)


Le tirage au sort de la Coupe du monde 2017 de beach soccer, programmée du 27 avril au 7 mai aux Bahamas, a eu lieu mardi à Nassau. Les Tiki Toa seront opposés dans la poule D, au Brésil, à la Pologne et au futur troisième des qualifications asiatiques. Les Tahitiens sont dans le groupe a priori le plus difficile, mais ils ont le potentiel pour passer et même viser le titre.

 

Le football tahitien vit une période dense sur le plan international. La sélection U17 vient de disputer le tournoi qualificatif du Mondial-U17. Central et Tefana se consacrent à la Ligue des champions océaniennes. La sélection tahitienne de football va poursuivre, fin mars, ses éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Puis ce sera au tour des Tiki Toa d’entrer en scène au mois d’avril. Et la meilleure chance de Tahiti de briller au plus haut niveau mondial appartient bien à la sélection tahitienne de beach soccer. Celle-ci n’a en effet cessé de grimper dans la hiérarchie des Mondiaux. Troisième de groupe lors du Mondial 2011 à Ravenne en Italie où Tahiti a disputé sa première phase finale, les Tiki Toa ont été ensuite demi-finalistes à Tahiti en 2013, puis finaliste au Mondial portugais en 2015. Si leur trajectoire ascendante se confirme, Naea Bennett et ses partenaires devraient décrocher le titre mondial au mois de mai aux Bahamas.

Mais avant d’envisager un sacre, il faudra déjà que la sélection tahitienne se focalise sur son groupe qui ne s’annonce pas comme une sinécure. Tahiti jouera son premier match contre le Brésil, une équipe qui a tout gagné la saison dernière et qui est la référence dans l’histoire du beach soccer avec cinq titres mondiaux. Puis, les Tiki Toa enchaîneront contre le troisième des qualifications asiatiques dont le tournoi débutera samedi. Si l’on considère que le Japon et l’Iran devraient prendre les deux premières places du tournoi, l’adversaire de Tahiti aux Bahamas devrait être les Émirats arabes unis ou Oman. Méfiance car si ces équipes semblent largement à la portée de Tahiti, elles ne sont pas non plus faciles à manœuvrer. Les Tiki Toa boucleront enfin leur parcours de poule contre la Pologne qui a remporté en 2016 le tournoi qualificatif européen après avoir notamment éliminé la Russie, l’une des grandes nations mondiales de beach soccer.

 

Naea Bennett : “On ne doit craindre personne’’

 

Naea Bennett, présent au tirage au sort à Nassau en compagnie de Teva Zaveroni, s’est montré prudent à l’issue du tirage au sort, mais également confiant : “Tomber dans la poule du Brésil, c’est ce que tout le monde redoutait. C’est tombé sur nous et c’est peut-être une bonne chose aussi, parce que si on se qualifie pour les phases finales on ne les retrouverait alors qu’en finale. Nous avons fait jeu égal avec le Brésil pendant deux tiers-temps à Dubaï, la différence s’est surtout faite au niveau physique. Il va falloir que l’on soit prêt physiquement afin de pouvoir rivaliser. On connaît bien la Pologne que l’on a affrontée à Dubaï également. Nous les avions battus mais nous ne les sous-estimons pas, ils seront fins prêts pour cette Coupe du monde. On ne craint personne. À nous désormais de faire le nécessaire pour être prêts le jour J”. Et de fait, les Tiki Toa peuvent nourrir de grosses ambitions. Leurs performances passées en Coupe du monde plaident pour eux (demi-finalistes en 2013, finalistes en 2015) et leur dernière sortie internationale au mois de novembre lors du prestigieux tournoi de Dubai a été plutôt convaincante.

 

Bien que le groupe n’était pas au complet et que la préparation a été “light”, ils ont été jusqu’en demi-finale (battus 8-6 par l’Iran) après avoir croisé notamment la Pologne (victoire 5-4). Et puis, ils vont bénéficier d’une grosse préparation dans les semaines précédant le rendez-vous de Nassau. Les Tiki Toa devraient en effet quitter le fenua dès le 17 mars pour rejoindre Miami et s’entraîner pendant plus d’un mois en Floride avant de prendre la direction des Bahamas. Néanmoins, ce programme pourrait être modifié, Naea Bennet et Teva Zaveroni ayant constaté que la texture du sable des Bahamas est très différente de ce qu’ils avaient connu jusque-là. Aussi, les Tiki Toa pourraient bien rejoindre directement les Bahamas pour mieux se familiariser avec les conditions locales. La sélection tahitienne veut se donner les moyens de briller à Nassau et de prétendre au titre mondial, ce qui n’est nullement un rêve eu égard à la dimension qu’ont pris les Tiki Toa sur la scène internationale.

 

Patrice Bastian

Orianne Obrize
113
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete