Habillage fond de site

Le groupe Univairmer soutient la protection des océans

mercredi 20 juin 2018

Cécile Gaspar et son équipe ont réfléchi à la conception du passeport.

Cécile Gaspar et son équipe ont réfléchi à la conception du passeport.


Il y a 4 ans Jean Bionnet président du groupe Univairmer, découvrait la Polynésie et décidait de promouvoir notre destination au travers de ses 88 agences. Soucieux d’un tourisme responsable le groupe s’est associé à Te mana o te moana pour soutenir son action de protection des océans. Un passeport de bonne conduite Univairmer “J’agis pour protéger les océans” a été créé et sera dorénavant distribué à tous les clients du groupe voyageant sur une destination ‘mer’.

Univairmer est un groupe créé en 2005 regroupant 250 collaborateurs répartis dans 74 agences et 14 agence franchisées mais aussi dans une conciergerie basée à Chantilly. Le groupe est présent dans toutes les villes de plus de 40 000 habitants.

Il y a un peu plus d’un an son P-dg, Jean Bionnet, estimant que le tourisme a aussi pour vocation d’aider les pays d’accueil et d’être un tourisme intelligent et respectueux, décide d’engager le groupe sur certains projets humains et environnementaux. Pour mener à bien ses actions, il a l’idée de faire participer ses clients. Ses agences sollicitent les futurs voyageurs en leur demandant d’ajouter 1 euro à leur facture pour soutenir la démarche.

À l’heure actuelle, Univairmer s’est engagé sur deux actions principales. En partenariat avec “enfance & partage”, à Madagascar, il s’est engagé en construisant une annexe à un dispensaire pour enfants en bas-âge. En Polynésie, le groupe a décidé de soutenir l’action de Cécile Gaspard, présidente de l’association Te mana o te moana sur le thème de la protection des océans.

Tout commence lors de l’un de ses voyages. Jean Bionnet découvre l’association et sa présidente, Cécile Gaspar. Il s’intéresse aux actions de l’association concernant la protection de l’océan. Après concertation ils décident de créer un passeport visant à sensibiliser les futurs voyageurs choisissant une destination vers un océan, peu importe lequel. Grâce à ce financement, Te mana o te moana a créé le passeport “J’agis pour la protection des océans”. De son côté, Univairmer l’a fait éditer et se chargera de sa distribution à tous ses clients français.

 

 

Une action sur le long terme

 

 

Le passeport est avant tout un outil pédagogique axé sur différents thèmes comme la terre, une planète océan ; l’océan berceau de la vie ; l’océan un milieu sous pression ; le 7e continent : le continent plastique. Il explique aussi pourquoi les océans sont en danger. Au travers d’une charte de bonne conduite, à titre individuel, il invite les voyageurs à protéger ces univers marins en respectant certaine règles de bonne conduite fondamentales.

Pour Univairmer tout comme pour Te mana o te moana, le but est non seulement, de reconduire cette action mais également d’aller au-delà, en finançant d’autres projets ayant la même vocation. La création de ce passeport est un premier pas vers un partenariat au long terme, en fonction bien sûr, du financement octroyé par les clients qui voudront bien soutenir les actions. À titre d’exemple cette année, 50 000 euros ont été récoltés et répartis sur les deux projets. Bien entendu pour les voyageurs ayant choisi la Polynésie comme destination, l’association sera toujours prête à expliquer les différents programme de Te mana o te moana, aussi bien au niveau de la clinique des tortues et la sauvegarde de
l’espèce que sur les actions menées sur le corail ou la protection des cétacés.

 

De notre correspondant Philippe Vinckier

 

jean bionnet

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete