Haïti – Dévastation dans le sud-ouest du pays après Matthew

    vendredi 7 octobre 2016

    haiti

    (Photo : capture d’écran – chaîne youtube France 24)

     

    Plus de deux millions d’Américains ont été sommés d’évacuer le littoral atlantique déjà battu par de puissants vents et une forte houle à l’approche hier de l’ouragan Matthew, qui a dévasté le sud-ouest d’Haïti. La puissante dépression a fait au moins 108 morts en Haïti, selon le ministère de l’Intérieur.

     

    Un bilan qui risquait toutefois de s’alourdir étant donné les ravages constatés dans le sud-ouest du pays, notamment à Jérémie où “80 % des bâtiments ont été rasés”, selon l’ONG Care. La ville d’environ 30 000 habitants “est complètement détruite”, a affirmé Jean-Michel Vigreux, directeur de Care Haïti, cité dans un tweet. “Les accès sont complètement coupés et les gens seront bientôt à court de nourriture et d’argent.

    Dans la ville côtière des Cayes plus au sud, troisième localité d’Haïti, le quartier de Croix-Marche à Terre était dévasté après la chute de nombreux arbres sur des dizaines d’habitations dont les toits en tôle n’ont pas résisté. Les équipes de l’agence américaine pour le développement international (USAID) ont observé un niveau “de destruction important” en Haïti, “avec de nombreux toits arrachés, des infrastructures endommagées, des communications coupées et des inondations”, selon un communiqué.

    Les zones touchées de plein fouet restaient toujours difficiles d’accès après le passage de Matthew dimanche dernier et lundi.
    Très vulnérable aux aléas climatiques et peinant encore à se relever du séisme de 2010, le pays le plus pauvre de la Caraïbe craint en outre la résurgence du choléra.

     

    Le temps presse

     

    L’ouragan se dirigeait désormais droit sur la Floride où il doit s’abattre dans la nuit d’hier, selon le centre américain de surveillance des ouragans (NHC). Avec des vents à 220 km/h, Matthew est remonté hier en catégorie 4 sur l’échelle Saffir-Simpson qui compte cinq crans. “L’impact pourrait être désastreux pour la Floride”, a mis en garde le NHC. “C’est le plus puissant ouragan touchant cette zone depuis des décennies.”

    Matthew se trouvait à 160 kilomètres à l’est de la célèbre station balnéaire de Palm Beach à 21 heures GMT et se déplaçait à 22 km/h. Il y a “un risque d’inondations meurtrières ces 36 prochaines heures” sur les côtes de Floride, de Géorgie et de Caroline du Sud, selon le NHC. Un plan d’urgence fédéral a été déclenché pour la Floride, permettant de mobiliser davantage de ressources. “N’allez pas sur les plages. Vous serez tués”, a lancé le gouverneur de cet État du sud-est des États-Unis, Rick Scott.

    Le temps presse”, a-t-il souligné pour convaincre les habitants réticents à aller se réfugier à l’intérieur des terres. Une forte houle et des vents déjà puissants battaient déjà sa côte sous un ciel sombre. Plus de 1,5 million d’habitants étaient appelés à évacuer dans l’État, où quelque 3 500 militaires de la Garde nationale sont mobilisés, 4 000 gardes supplémentaires étant en alerte.

    Mais certains habitants n’ont pas obtempéré. Judy Ruscino, 74 ans, explique que son mari et elle se sont mis à l’abri dans leur garage à Daytona Beach : “ça ne va pas être beau, mais nous avons du sable, nous avons acheté de la nourriture et la porte du garage est protégée contre les tempêtes”. Le chef des pompiers de la ville côtière de St. Augustine a envoyé un message alarmiste sur Facebook aux réfractaires : “Nous attendons un niveau catastrophique de dégâts pour la ville”, citant des inondations et vents dangereux devant frapper pendant “plus de 20 heures”.

     

    AFP

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete