Habillage fond de site

Haute-Corse – Une mise en examen pour incendie volontaire

lundi 14 août 2017

france

Des véhicules de secours continuent de tenter d’éteindre les deux incendies en Haute-Corse qui ont déjà parcouru environ 2 000 hectares de végétation. (Photo : Pascal Pochard-Casabianca/AFP)

Deux incendies en Haute-Corse, qui ont parcouru environ 2 000 hectares de végétation depuis la nuit de jeudi dernier, sans faire de victime, n’étaient pas maîtrisés, hier, et un homme a été mis en examen et écroué pour incendie volontaire à Bastia dans la soirée, a-t-on appris auprès des pompiers et du parquet.

“Les incendies de Manso (Balagne) et Pietracorbara (Cap Corse) sont non maîtrisés malgré une absence de vent”, ont déclaré les pompiers de Haute-Corse, tout en précisant l’absence de victimes. Plusieurs reprises ont eu lieu dans le Cap Corse hier, où la situation n’était “pas simple”, a-t-on ajouté de même source.

“Côte ouest du Cap #Corse (Olcani, Ogliastru, Nonza) : la même désolation que sur la côte est (Siscu, Petracurbara). Le combat continue”, a tweeté le président de l’exécutif corse Gilles Simeoni.

Environ 200 hommes, deux Traker, un Canadair et des hélicoptères restaient à l’œuvre pour tenter de maîtriser ce feu qui a parcouru 1 800 hectares de maquis depuis la nuit de jeudi à vendredi derniers. Ils ont été appuyés par un détachement héliporté venu en renfort des Bouches-du-Rhône.

Un deuxième incendie, moins important, à Manso, en Balagne, au sud de Calvi, mobilisait hier “60 pompiers pour traiter les fumerolles, le bilan est de 102 hectares de forêt brûlés”, ont indiqué les pompiers, précisant que “le feu est calmé mais pas maîtrisé, il peut encore repartir” sur ce site très difficile d’accès.

“Nous jonglons entre les deux feux, la priorité étant d’en finir complètement avec celui de Manso, étant donné que c’est de la forêt alors qu’il s’agit de maquis dans le Cap Corse”, ont indiqué les pompiers. “Les renforts commencent à rentrer sur le continent. La nuit devrait être un peu fraîche, ce qui serait plutôt favorable”.

À Bastia, plusieurs feux se sont déclarés dans la soirée de vendredi dernier, dont certains à proximité d’immeubles d’habitations, et un homme a été mis en examen et placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Borgo hier soir en attente de son procès, a-t-on appris auprès du parquet.

Cet homme, né en 1962 et aperçu “non loin du point de départ du troisième feu”, selon des éléments de l’enquête, a été mis en examen pour destruction volontaire par incendie, conduite en état d’ébriété, conduite sans permis et port d’arme blanche.

Depuis mi-juillet, le sud-est de la France et la Corse connaissent des incendies à répétition qui ont détruit plus de 9 000 hectares de végétation.

Dans le Vaucluse, à Gordes, un accident de voiture, qui a fait deux blessés légers dont un brûlé, a provoqué un incendie vers 16 heures à proximité de l’abbaye de Senanque et avait brûlé 40 hectares en début de soirée.

“Quatre cents personnes ont été déplacées en dehors de la zone du sinistre pour que les secours ne soient pas gênés”, ont indiqué les pompiers. Le feu, qui mobilise 320 pompiers, sept Canadair, deux Tracker et un Dash, est maintenu “sur trois côtés et en propagation libre sur un côté (dans une zone inaccessible du massif), on est en train de créer une piste pour le traiter”.

Dans un tweet, les pompiers du Vaucluse ont précisé que “trois établissements (étaient) impactés” avec “200 personnes évacuées et 200 confinées”.

Dans les Alpes-Maritimes, un incendie qui s’est déclaré hier après-midi à Lucéram, à 25 kilomètres de Nice, avait parcouru 50 hectares de zone forestière et mobilisait plus 300 sapeurs-pompiers, trois hélicoptères bombardiers d’eau, cinq Tracker et un Dash. Pas encore fixé en soirée, le feu n’a pas entraîné d’évacuation.

 

AFP

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete