Habillage fond de site

Hautia Prokop, star de la transformation agroalimentaire

mercredi 3 juillet 2019

La jeune entrepreneure ne manque ni de motivation, ni d’inspiration. (© Anne-Charlotte Bouleau)

La jeune entrepreneure ne manque ni de motivation, ni d’inspiration. (© Anne-Charlotte Bouleau)


En décembre 2016, Hautia Prokop a remporté le troisième prix d’un concours organisé par le ministère de la Relance économique, en catégorie agro-transformation. La commercialisation des produits de la marque Tahitian Tasty suit son cours depuis un peu plus d’un an. La jeune femme valorise les fruits et légumes locaux au travers de différentes recettes, dont des chips, primées lors du dernier salon Made in Fenua.

Il y a encore quelques années, Hautia Prokop, originaire d’Arue, n’aurait probablement pas imaginé se retrouver à la tête d’une petite usine de production à la Presqu’île.

Titulaire d’un Master 2 dans le domaine de la politique environnementale et du développement durable, elle est passée par la fondation Nicolas Hulot, avant de se tourner vers le monde associatif, sans véritablement trouver sa place.

C’est un voyage en Asie qui a motivé sa reconversion professionnelle. Là-bas, elle tombe sous le charme des fruits secs avec son compagnon.

“On a trouvé ça tellement beau et bon, qu’on s’est lancé dans l’importation et la commercialisation. Puis, on s’est dit : ‘Mince alors, pourquoi on ne fait pas ça chez nous ?’. C’est comme ça qu’a émergé l’idée de me lancer dans l’agro-transformation, avec l’envie de valoriser nos produits locaux”, se souvient-elle.

Le concours du ministère de la Relance économique organisé fin 2016 la motive à coucher son idée sur papier. Elle remporte le troisième prix dans sa catégorie, avec un coup de pouce de 3 millions de francs à la clé.

Pendant un an, en parallèle de la recherche d’équipements, le couple se met en quête du local idéal, avant d’opter pour la zone industrielle de Faratea, entre Faaone et Taravao. Un choix qui, au départ, ne tombait pas sous le sens, mais qui s’est finalement révélé judicieux.

“La ville n’est pas si loin et, le gros avantage, c’est la proximité avec les agriculteurs. Pour le moment, on n’a pas trop de soucis pour l’approvisionnement”, confie la jeune femme de 33 ans.

 

Des chips en or

 

Ananas au rhum, caramel coco et confiture de goyave ont été les premières recettes commercialisées, en début d’année dernière, avec un nom de marque tout trouvé : Tahitian Tasty.

“On voulait un produit fini qui fasse pro, pour que ce soit celui à rapporter dans ses valises”, remarque Hautia Prokop.

Si les fruits secs et les cuirs de fruits cartonnent, la toute nouvelle gamme de chips, lancée à l’occasion du salon Made in Fenua, en mai, rencontre également un franc succès, grâce à un procédé de fabrication innovant.

“On a investi dans une friteuse sous-vide, qui permet de cuire à basse température pour conserver les nutriments, tout en ayant une chips moins grasse. Pour l’instant, on travaille le taro et la patate douce, et bientôt le ‘uru et la carotte des Australes. On veut vraiment développer la partie snacking, avec toutes sortes de fruits et légumes, même les plus fragiles”, précise la jeune entrepreneure, qui mise sur des aliments plaisir plus sains.

Si l’ouverture d’une boutique se profile d’ici la fin de l’année, Hautia Prokop se concentre pour l’instant sur les commandes, expositions et dépôts-ventes tout autour de l’île, y compris auprès de certaines grandes enseignes.

Pour autant, elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. “On vise l’export, notamment le Japon. On a d’ailleurs remporté un billet d’avion pour y faire de la prospection, grâce aux chips de ‘uru, qui ont reçu le Fenua d’or, qui correspond au premier prix du meilleur produit Made in Fenua”, explique la jeune femme, enchantée par cette perspective d’expansion.

 

A.-C. B.

 

tahitian tasty 1

Après une nuit au four, les cuirs de fruits sont découpés à la main. (© Anne-Charlotte Bouleau)

tahitian tasty 2

L’avantage d’être à la Presqu’île ? Les produits locaux sont accessibles. (Photo : Anne-Charlotte Bouleau)

tahitian tasty 3

L’ananas au rhum fait partie des best-sellers. (Photo : Anne-Charlotte Bouleau)

tahitian tasty

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Édouard Fritch veut que les personnes hospitalisées après un accident qu'ils ont causé, sous l'empire de l'alcool ne soient pas pris en charge par la CPS. Pensez-vous que ce soit une bonne mesure ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete