Hawaii : pas de dérivation pour la lave de la déesse Pele

mercredi 29 octobre 2014

Sur Big Island, la lave du Kilauea poursuit son avancée. Elle atteindra le village de Paoha dans les prochains jours, mais pas question de créer une dérivation, car le volcan est sacré. La vitesse de croisière de la coulee oscille toujours entre 10 et 15 mètres par heure. Hier, la rivière de feu a détruit un hangar agricole. Elle menace désormais la maison, l’entrepôt et la ferme d’une plantation de fleurs. Voilà pour la première ligne, mais derrière, il y a 12 maisons et magasins, puis le village de Paoha. La police du conté a d’ailleurs évacué le commissariat du village. Les habitants sont encore dans leurs maisons, mais prêts à partir, car selon Janet Babb, une géologue de l’observatoire des volcans de Hawaï, la lave touchera bien Paoha: « Cela semble inévitable en effet, mais c’est difficile de savoir quand la lave va atteindre le milieu du village, parce que sa vitesse varie beaucoup. »  C’est une catastrophe naturelle qui se joue au ralenti, mais les autorités pourraient la stopper. C’est en tout cas ce qu’affirme Russell Ruderman, un sénateur hawaïen, qui est également propriétaire d’une épicerie dans le village de Paoha:  « Déjà, l’idée de construire un barrage contre la lave, c’est une option qui a été écartée, on a essayé par le passé, et ça n’a pas marché. Mais il y a d’autres méthodes : on pourrait par exemple rediriger la lave autour du sommet du volcan, là où il y a déjà une carapace de lave accumulée en 30 ans d’éruptions. »  

Mais il y a un obstacle majeur à la construction d’une dérivation, selon le sénateur: « Mais si on crée une derivation pour rediriger la coulée de lave, on aura forcément du mal à convaincre les propriétaires des terres qu’elle va traverser. Il y  a un risque de procès, c’est pourquoi il est peu probable qu’on installe une derivation. » Pour Janet Babb, la difficulté principale est plutôt l’importance culturelle du volcan Kilauea, considéré comme la demeure de Pele, une déesse très populaire dans les contes hawaïens. « Les Hawaïens considèrent le volcan comme une montagne sacrée, ils pensent que c’est la terre de la déesse Pelé, et qu’elle peut prendre ce qu’elle veut. » La lave du Kilauea a déjà incendié 200 maisons lors d’une précédente éruption dans les années 90, et une maison en 2011. 

 

Radio Australia

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete