Habillage fond de site

Heiva i Tahiti 2018 : un cru exceptionnel

vendredi 1 juin 2018

1 TP Heiva2018

Place aux festivités. Face à la scène et en haut des gradins de To’ata, l’ensemble des organisateurs et des partenaires du Heiva i Tahiti ont présenté jeudi le programme des nombreuses festivités du mois de juillet. Le nombre de groupes de chants et de danses atteint presque un record cette année avec 48 groupes. Quelques nouveautés font leur apparition et ce millésime marque le retour des courses hippiques.

Ne cherchez pas le ministre de l’Environnement à Hao, c’est le ministre de la Culture qui est à To’ata”, s’est amusé le ministre de tutelle, Heremoana

Maamaatuaiahutapu, lors du point presse. Il s’est félicité du retour des courses hippiques, en pareu notamment, qui animaient les Tiurai d’autrefois. Ces courses se tiendront le 17 juin, les 1er et 14 juillet et le 5 août, à Pirae.

La date de la marche sur le feu, orchestrée par Raymond Graffe pour la 76e fois, a été avancée au 30 juin pour satisfaire la demande touristique.

Le même jour, débuteront les courses en pirogue, à Mataiea. Elles seront toutes terminées pour le 14 juillet car ensuite démarrent les championnats du monde de vitesse en va’a, à Pirae.

Tous ces événements et notamment la venue de ce championnat international, font que la destination Tahiti, en juillet, est complète (vol comme hébergement). Enoch Laughlin a eu une grande difficulté à héberger

les concurrents étrangers pour les sports ma’ohi. Ces derniers seront logés à Papara. La nouveauté pour les sports ma’ohi concerne l’arrivée de la lutte traditionnelle, en compétition officielle, à côté des disciplines déjà connues et appréciées du public.

 

Faites-nous venir plus de touristes”

 

Beaucoup de monde certes, mais cela n’a pas empêché Faaura Bouteau, en charge du village du Heiva, de lancer un vibrant appel à “plus de touristes”.

Le toere fait jouer, la nacre fait chanter To’ata, tout cela c’est notre artisanat”, a lancé la mère de la ministre du Tourisme, lançant à de nombreuses reprises, au ministre comme à Air France, partenaire, des “faites-nous venir plus de touristes”. Elle a d’ailleurs imposé que le village du Heiva à To’ata ouvre non plus à partir de 16 mais 9 heures.

Le Heiva rima’i, lui, se tiendra au parc-expo de Mamao et ouvrira ses portes, le 22 juin et fêtera sa 30e édition. L’occasion pour les organisateurs de créer de nombreuses animations autour de “l’avant/après” afin de montrer l’évolution artisanale du fenua.

Quelques jours après, le Musée de Tahiti et des îles fera de même avec une exposition sur les costumes de danses de 1930 à nos jours, la troisième du genre.

La troupe Hitireva, vainqueur en 2016 à To’ata, après Temaeva, Tamariki Poerani, Toakura et O Tahiti E, prendra place pour cinq spectacles au marae Arahurahu à Paea, avec la collaboration du conservatoire artistique. Cent vingt et un artistes développeront un texte écrit par Jacky Bryant, sur le thème de la pierre, intitulé “E parauparau te ofa’i”. “Le thème est abstrait,

ce n’est pas une reconstitution ni une légende”,  a précisé la cheffe de troupe, Kehaulani Chanquy, qui apprécie sortir de sa “zone de confort de To’ata”.

Mais c’est dans l’enceinte de la place que le Heiva i Tahiti battra son plein, là où “sera la joie mais aussi la tristesse”, a précisé Moana’ura Tehei’ura, président du jury du concours de chants et danses cette année. Il aura, avec ses huit membres, la charge de distribuer 52 prix que tenteront de rafler 48 groupes en compétition.

Un nouveau prix fait son apparition, il s’agit du grand prix Tumu ra’i fenua, qui récompensera le groupe ayant cumulé le plus de points dans les trois catégories obligatoires en chant.

Les ventes de places sur Internet ont atteint un chiffre jamais connu pour l’instant, soit 60 % des ventes totales. De bon augure pour l’avenir et pour les touristes de plus en plus nombreux à apprécier ses festivités polynésiennes.

 

Christophe Cozette

 

 

Le programme complet

 

Marche sur le feu, umu ti, au Mahana Park, Paea, samedi 30 juin, à 18 heures. Entrée : 3 500 F

Hitireva au marae Arahurahu, Paea, et son spectacle “E parauparau te ofa’i”, samedi 7, 14, 21 et 28 juillet et 4 août à 15h45. Tarif : 2 000 F. Billetterie : Carrefour et Radio 1 Fare ute.

• “La danse des costumes”, exposition de costumes de danse des années 30 à

nos jours, au Musée de Tahiti et des îles, Punaauia, du 26 juin au 15 janvier 2019. Entrée : 800F ou 3 500F avec atelier thématique (confection de costume et visite guidée).

Heiva rima’i, 30e édition, au parc-expo de Mamao, du 22 juin au 15 juillet, de 9 à 17 heures. Entrée libre.

Heiva va’a, du 30 juin au 14 juillet (Tehoro, Mataiea, les 30 juin, 1er juillet et 14 juillet et parc Vairai, Punaauia, les 5, 6 et 7 juillet). Entrée libre.

Heiva tu’aro ma’ohi no Patitifa, du 30 juin au 14 juillet (pointe Vénus pour

les prirogues à voile samedi 30 juin ou dimanche 1er juillet, jardins de Paofai, le 11 juillet pour la course des porteurs de fruits, les 13 et 14 juillet au Musée de Tahiti et des îles, Punaauia, pour les sports traditionnels). Entrée libre.

Courses hippiques, le 17 juin, les 1er et 14 juillet et le 5 août, de 13 h 30 à 17 heures, à l’hippodrome de Pirae. Entrée libre.

Heiva i Tahiti, du 4 au 21 juillet (de mercredi à samedi), à partir de 18 heures. Tarif : à partir de 3 000 F. Mercredi 18 juillet : remise des prix, vendredi 20 juillet : soirée des lauréats, samedi 21 juillet : soirée Taupiti i To’ata (2e et 3e groupes primés en danse).

 

 

 

Le Heiva i Tahiti en quelques chiffres

 

48 groupes inscrits cette année (record en 2016 avec 49 groupes).

1 406 heures de préparation en moyenne en chant.

5 320 heures de préparation en moyenne en danse.

41 heures de répétition à To’ata.

37 heures de soirées à To’ata.

3 040 artistes en chants et en danses.

1 900 more commandés.

9 121 mètres de tissus utilisés.

 

 

 

 

Le programme des chants et danses

 

Mercredi 4 juillet

18h-18h10 : présentation de la soirée ; 18h10-18h40 : rahiri (cérémonie traditionnelle) ; 18h50-19h50 : Hei Rurutu (danse-hura ava tau) ; 20h-20h30 : Reo Papara (chant-tarava Tahiti) ; 20h40-21h10 : Pupu himene tamarii Vairao (chant-tarava Tahiti) ; 21h20-22h20 : Pupu Tuha’a pae (danse-hura tau).

Jeudi 5 juillet

18h-18h10 : présentation de la soirée ; 18h20-18h50 : Natiara (chant-tarava Raromatai) ; 19h-20h : Te ao uri no te-ara-hiti (danse-hura ava tau) ; 20h10-20h40 : Natihau (chant-tarava Tahiti) ; 20h50-21h20 : Tamarii manotahi (chant-tarava Raromatai) ; 21h30-22h30 : Ori i Tahiti (danse-hura tau).

 

Vendredi 6 juillet

18h-18h10 : présentation de la soirée ; 18h20-19h20 : Tama no Aimeho nui (danse-hura ava tau) ; 19h30-20h : Te noha no Rotui (chant-tarava Tahiti) ; 20h10-21h10 : Tamarii Toahotu nui (danse-hura tau) ; 21h20-21h50 : Tamarii Mahina (chant-tarava Raromatai) ; 22h-23h : Temaeva (danse-hura tau).

 

Samedi 7 juillet

18h00-18h10 : présentation de la soirée ; 18h20-19h20 : Fare ihi no

Huahine (danse-hura ava tau) ; 19h30-20h : Te Pare o Tahiti aea (chant-tarava Tahiti) ; 20h10-21h10 : Teahinui (danse-hura ava tau) ; 21h20-21h50 : Tamarii Tuha’a pae no Mahina (chant-tarava Tuha’a pae) ; 22h-23h : Hei Tahiti (danse-hura tau).

 

Mercredi 11 juillet

18h00-18h10 : présentation de la soirée ; 18h20-18h50 : Tamarii vai umete (chant-tarava Tahiti) ; 19h-20h : Natihau (danse-hura ava tau) ; 20h10-20h40 : Te pape no Papofai (chant-tarava Tahiti) ; 20h50-21h20 : Heirurutu (chant-tarava Tuha’a pae) ; 21h30-22h30 : Tahiti ia Ruru-tu-noa (danse-hura tau).

 

Jeudi 12 juillet

18h-18h10 : présentation de la soirée ; 18h20-19h20 : Parata (danse-hura ava tau) ; 19h30-20h : Tama no Aimeho nui (chant-tarava Tahiti) ; 20h10-20h40 : Tamanui apatoa no Papara (chant-tarava Tuha’a pae) ; 20h50-21h50 : Nonahere (danse-hura tau).

 

 

Vendredi 13 juillet

18h-18h10 : présentation de la soirée ; 18h20-19h20 : Pupu ori tamarii

Vairao (danse-hura ava tau) ; 19h30-20h : Tamarii Rapa no Tahiti (chant-tarava Tuha’a pae) ; 20h10-21h10 : Te tiare no Beachcomber (danse-hura tau) ; 21h20-21h50 : O Faa’a (chant-tarava Raromatai) ; 22h-23h : Heikura nui (danse-hura tau).

 

Samedi 14 juillet

18h-18h10 : présentation de la soirée ; 18h20-18h50 : Tamarii Papeari (chant-tarava Tahiti) ; 19h-20h00 : Tahiti hura (danse-hura ava tau) ; 20h10-20h40 : Tamarii Mataiea (chant-tarava Tahiti) ; 20h50-21h20 : Te ao uri no te-ara-hiti (chant-tarava Raromatai) ; 21h30-22h30 : Nuna’a e hau (danse-hura tau).

 

Mercredi 18 juillet

19h30 : remise des prix. L’entrée est libre sur demande d’un ticket à retirer auprès de la Maison de la culture.

 

Vendredi 20 juillet

18h-18h10 : présentation de la soirée. Tous les lauréats en chant et danse du Heiva i Tahiti.

 

Samedi 21 juillet

18h-18h10 : présentation de la soirée. Les groupes qui ont remporté les 2e et 3e prix en catégorie danse hura tau et hura ava tau.

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete