Heiva i Tahiti – En clôture de la 7e soirée de concours, demain

    mercredi 13 juillet 2016

    “Pour la majeure partie, ce ne sont que des nouveaux, c’est leur premier Heiva, cette année”,  confie Coco Tirao, le chef de troupe. “On peut compter mes anciens sur les doigts. C’est vraiment une nouvelle troupe.” (Photo : Vaiana Hargous)

    “Pour la majeure partie, ce ne sont que des nouveaux, c’est leur premier Heiva, cette année”, confie Coco Tirao, le chef de troupe. “On peut compter mes anciens sur les doigts. C’est vraiment une nouvelle troupe.” (Photo : Vaiana Hargous)


    Ahutoru Nui danse le “vau”

     

    “C’est bien la première fois que je termine tout mon programme à l’avance !”, se réjouit Coco Tirao. “D’habitude, je suis encore en train de coudre mes costumes en coulisses cinq minutes avant de passer sur scène !”

    Cette année, le groupe Ahutoru Nui, qu’il gère depuis 2005, est de retour avec un spectacle des plus particuliers. “On va parler du vau, de moi, de toi, de lui, d’elle, de nous et de vous”, explique-t-il. “Il n’y a pas vraiment d’histoire, c’est juste pour rappeler à tout le monde qu’on a une langue, une terre et qu’il ne faut pas oublier qui on est.”

    Ce thème a fortement inspiré le chef de troupe, qui en est également l’auteur.

    “On va au Heiva tous les deux ans, mais à partir de cette année, je vais faire trois ans d’affilée parce que j’ai la suite de mon thème et je veux vraiment le terminer. C’est la trilogie, on va dire. Le thème est déjà écrit pour les deux années suivantes, les chants sont en train de se faire. Le fait de parler de soi, du vau, il y a plein d’idées qui arrivent…”

     

    Ce spectacle sera porté sur scène, demain soir, par 122 danseurs et danseuses, 30 musiciens et sept choristes.

    “J’ai aussi neuf étrangers qui participent : des Mexicains, des Japonaises et des Américains”, ajoute Coco Tirao. “Ce sont des danseurs et des danseuses que j’ai rencontrés durant plusieurs compétitions où je suis jury. Ils ont fait une demande pour pouvoir faire le Heiva avec moi, pour voir ce qu’est vraiment le Heiva. Au niveau des Japonaises, ce sera leur quatrième expérience. Ce sont des filles qui ont l’habitude de venir danser avec Ahutoru Nui au Heiva. Pareil pour les Américains.”

    Son orchestre est dirigé par Temaiana Poehei, “c’est le fils d’un des créateurs de Ahutoru Nui”. “Mon chef choriste, c’est Emile Carbayol. Les chorégraphies filles et garçons, c’est moi. Les chants ont été composés par moi, le thème a été écrit par moi et les costumes sont faits par moi. En fait, je fais tout.”

    Pourquoi ça ? “Ce n’est pas un choix, j’ai toujours été élevé comme ça”, répond Coco Tirao. “Mes parents fa’a’amu m’ont tout donné. Ils m’ont enseigné la danse, comment composer un chant, comment écrire un thème et comment faire un costume parce qu’ils disent souvent que quand tu es danseur, tu es obligé d’apprendre à faire tes costumes, ne compte jamais sur les gens. Et puis on a cette fibre artistique en nous…”

     

    La troupe historique de Arue – qui a été créée en 1992 par la famille Temaiana, Philip Schyle et le regretté Boris Léontieff –, a pris ses quartiers à Pirae. “Mais on est toujours resté lié à Arue”, assure Coco Tirao. “Ce sont juste les nuisances sonores qui ont fait qu’il a fallu qu’on se cherche un endroit pour ne pas avoir trop de problèmes avec ça.” C’est donc à la petite salle de sport de Aorai Tini Hau que la troupe a concocté son spectacle.

    “Tout le monde veut gagner cette année”, conclut Coco Tirao. “Mais moi, ce que je veux, c’est vraiment que chacun se mette dans la tête qu’il a une culture, une langue, une terre… et de ne pas oublier que tout ce qu’on a, ce n’est pas grâce à nous, on le doit vraiment à celui qui est au-dessus de nous. Et puis le savoir que nous avons, peut-être remercier nos ancêtres parce que j’ai l’impression que la nouvelle génération se perd. Elle prend plus l’identité d’une autre culture que sa propre culture.”

     

    V.H.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete