Habillage fond de site

Heiva i Tahiti – Retour en images sur les trois premières soirées

lundi 8 juillet 2019

Cérémonie d’ouverture jeudi 4 juillet

Le groupe de chant Te pare ‘o Tahiti aea. Il a remporté l’an dernier le prix du meilleur Ra’atira ti’ati’a au Heiva i Tahiti. Photo : Mona Delahais

Le groupe de chant Te pare ‘o Tahiti aea. Il a remporté l’an dernier le prix du meilleur Ra’atira ti’ati’a au Heiva i Tahiti. (Photo : Mona Delahais)

Le Heiva i Tahiti, a débuté jeudi dernier. Du 4 au 20 juillet, 28 groupes de danse et de chant vont venir fouler la scène et marquer la place To’ata de leurs prestations. Retour sur cette première soirée.

 

• Une cérémonie d’ouverture solennelle

 

Pour ouvrir l’édition 2019, le groupe de chant Te pare‘o Tahiti aea, spécialisé en tarava tahiti, a fait son entrée. Guidé comme à l’aveugle par Teio Rapae, chef de groupe et Ra’atira ti’ati’a hïmene, leurs chants ont guidé le public à travers la révolte de Pueu, face à la cours royale de la Reine Pomare IV.

Le burlesque a réussi à s’immiscer au cours de la représentation. Tamari’i Teahupoo est le deuxième groupe de chant traditionnel à s’être présenté. La troupe avait choisi cette année le thème Paripari fenua de Teahupoo, une
patrie célébrée par leurs chants.

 

• Que la danse soit, et la danse fut

 

Comment danser l’amitié ? Une question à laquelle le groupe Hura Mai apporte une belle réponse. L’histoire d’un jeune garçon et d’une jeune femme réunis par l’amitié, qui finiront par s’éloigner. Une séparation déchirante.

Le second et dernier groupe de danse, Tamari’i Mataeia, affichait enfin le thème de la révolte pour l’identité. Une bataille entre deux clans, dont sortent victorieux les rouges, pieds et lances sur leurs ennemis, à terre.

Une première soirée réussie, qui nous laisse d’autant plus curieux pour la suite.

 

Mona Delahais

 

1

La cérémonie d’ouverture s’est terminée par une présentation du jury, composé de 9 membres. (© Mona Delahais)

3

Une note d’humour délivrée par le premier groupe de chant. Effet réussi. (Photo : Mona Delahais)

dan perrier hura mai

Le danseur Dan Perrier, meilleur danseur de Hura Mai, a su garder un sourire éblouissant tout au long de sa prestation. (© Mona Delahais)

5

(© Mona Delahais)

6

Le final de la troupe Hura Mai qui a ensoleillé la soirée. (Photo : Mona Delahais)

7

(© Mona Delahais)

Agnès Royer, meilleure danseuse de Hura Mai. (© Mona Delahais)

Agnès Royer, meilleure danseuse de Hura Mai. (© Mona Delahais)

9

La reine Pomare IV, encore menaçante. Elle finira par perdre le guerre, et rejoindra les terres de Vaiari à travers les sillons de la mer. (Photo : Mona Delahais)

 

 

Deuxième soirée de concours : Hitireva, point d’orgue de ce week-end de danse

Les très nombreux danseurs sur la scène pour Hitireva. Photo : Bryan Gobrait

Les très nombreux danseurs sur la scène pour Hitireva. (Photo : Bryan Gobrait)

Vendredi soir, cinq groupes étaient programmés : Tamari’i Mahina (tarava raromata’i), Toahiva (hura ava tau), Natiara (tarava raromata’i), Tamari’i Pane Ora (tarava tahiti) et Hitireva (hura tau). Une soirée riche en promesse qui a vu de vieux routiers de la scène clore le spectacle et de jeunes formations s’implanter.

 

1 Hitireva-DSC_5213

La troupe Hitireva, prête à survoler la compétition de danse. (Photo : Bryan Gobrait)

2 Hitireva-DSC_5301

Hitireva. (© Bryan Gobrait)

4 Natiara-DSC_5065

La beauté du chant avec Natiraa. (Photo : Bryan Gobrait)

5 Natiara-DSC_5117

Concentration sur le visage du chanteur. (Photo : Bryan Gobrait)

6 Tamari'i Mahina-DSC_4578

Tamari’i Mahina. (Photo : Bryan Gobrait)

7 Toahiva-DSC_4722

Une danseuse de Toahiva, hypnotique. (© Bryan Gobrait)

8Toahiva-DSC_4976

Toahiva. (© Bryan Gobrait)

 

Troisième soirée de concours : La jeunesse prend racine, l’expérience vise les étoiles

Teva i tai - C’est dans le ciel que les danseuses cherchent le chemin de l’apaisement. Photo : Florent Collet

Teva i tai – C’est dans le ciel que les danseuses cherchent le chemin de l’apaisement. (Photo : Florent Collet)

Soirée contrastée où se sont succédés des débutants sur la scène de To’ata et des poids lourds de l’histoire du Heiva. C’était ainsi le baptême du feu pour la troupe O’ Punaauia qui s’est plongé dans la légende de Hina et l’histoire ayant mené à la naissance du premier banian. Les acteurs historiques du Heiva étaient également de la partie. Malgré un effectif réduit mais fort de son orchestre maintes fois primé, Heikura Nui à appeler à ne pas oublier le message des étoiles et l’héritage des anciens.

Les constellations, c’est également le thème de Teva i tai. Vainqueur en 2002, la troupe a ainsi fait des astres un guide pour réconcilier le peuple maohi avec lui même. En tarava tahiti, Tamari’i Mataiea, n’a comme à son habitude, pas déçu le public, avec une impressionnante prestation sur le thème du tiurai. Un peu plus tôt, en tarava raromata’i O’Faa’a a retracé une partie de l’histoire de Tupaia.

 

1 heikura nui

Heikura Nui – Maintes fois primé en catégorie création, l’orchestre a fait vibrer Toa’ta. (Photo : Florent Collet)

2 heikura nui

(© Florent Collet)

3 O punaauia

O’ Punaauia – Le bruit de la confection du tapa va déclencher la colère de Taaroa. (Photo : Florent Collet)

4 o punaauia

O’ Punaauia – Sur la lune, Hina découvre un arbre inconnu, le ora, ou banian. (Photo : Florent Collet)

5 O faaa

O’ Faa’a – Mené par Pascal Mauahiti, le groupe a retracé l’histoire de Tupaia. (Photo : Florent Collet)

6 teva i tai

Teva i tai. (© Florent Collet)

8 tamari'i mataiea

Tamari’i Mataiea – Le groupe de Tauarii Ariioehau est venu en grand nombre à To’ata. (Photo : Florent Collet)

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous que la visite de la ministre de la Justice au fenua pourrait régler le problème foncier ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete