Habillage fond de site

Le Heiva kids est né

mercredi 28 février 2018

Un événement culturel certes, mais à vocation pédagogique.

Un événement culturel certes, mais à vocation pédagogique.

Il fallait y penser. Le ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, et la ministre de l’Éducation, Tea Frogier, étaient présents hier matin à la Maison de la culture, après la conférence sur la rencontre internationale de danse, pour la présentation du concours de danse traditionnelle et percussions à destination des collèges, le Heiva taure’a. “Pas un Heiva complémentaire”, ni “Heiva i Tahiti” mais bel et bien un événement culturel à vocation pédagogique.

Née de la volonté de trois établissements – les collèges de Taravao, de Tipaerui et Maco-Tevane – il y a deux ans maintenant, cette expérience interministérielle a porté ses fruits. Ces établissements ont mis en place, en partenariat avec le conservatoire artistique, des classes à horaires aménagés en musique et en danse appelées Cham/Chad.

“On a des élèves transformés”, a déclaré la ministre de l’Éducation, Tea Frogier. Les professeurs ont en effet constaté l’augmentation des taux de réussite au diplôme national du brevet, notamment à l’oral, la baisse du taux d’absentéisme des élèves et une implication plus importante des parents dans la vie scolaire de leurs enfants.

Au vu de ce bilan encourageant en seulement deux ans d’existence, le corps enseignant, avec l’appui du ministère de la Culture, a donc souhaité aller plus loin pour valoriser l’implication de ces élèves en créant ce premier concours de danse des collèges.

C’est une véritable démarche pédagogique qui est mise en place, car plusieurs domaines sont impliqués : les lettres modernes, la langue vivante reo ma’ohi, l’éducation musicale et l’éducation physique et sportive, tout en apprenant aux élèves la discipline, le savoir être et la mise en valeur de soi, en s’appuyant sur leurs compétences.

Au total, ce sont dix établissements de plusieurs archipels qui ont répondu à l’invitation, pour cette première édition, qui se tiendra le 10 mars, à To’ata, “le temple du ‘ori Tahiti”.

“Nos enfants doivent y être car on a fait aussi To’ata pour ça”, a martelé le ministre de la Culture, qui a insisté pour que ce Heiva se tienne dans cet espace dédié aux spectacles, dont le premier de tous, le Heiva i Tahiti.

Ce sont donc dix troupes d’une cinquantaine d’élèves qui fouleront la scène mythique, très bientôt – les répétitions commencent mardi prochain –, sans aucun adulte à leurs côtés. Outre le spectacle en lui-même, en reo Tahiti, ce sont les élèves qui ont tout préparé, du thème jusqu’aux costumes, parfois avec l’aide de leurs professeurs ou d’intervenants extérieurs. Chaque collège a la possibilité de participer à la catégorie danse et/ou orchestre ainsi que de choisir une catégorie individuelle facultative ’ori tane et ’ori vahine. Les élèves auront, dans la matinée, à défendre ce projet pédagogique devant le jury dans le cadre de brèves auditions destinées à mettre en valeur leur travail.

Cinq prix pour dix participants

Pour l’occasion, un jury de professionnels renommés dans le milieu de la danse et d’enseignants a été constitué. Il est composé de Tiare Trompette, Heimoana Metua, Elvina Neti-Piriou, Fabien Mara-Dinard, Teraurii Piritua, Moana’ura Tehei’ura et Guillaume Fanet.

“Nous avons beaucoup à apprendre d’eux”, a lancé hier la célèbre cheffe de troupe, Tiare Trompette, présidente du jury, qui aimerait que beaucoup d’autres chefs de groupe y participent. Rien n’a été laissé au hasard. Tous comme les grands, les collégiens auront leur règlement, leur fiche de notation mais aussi leur récompense, un trophée en l’occurrence. Au final, cinq prix seront décernés et les trophées seront remis en juin chaque année. Le collège qui aura remporté trois fois d’affilée le Heiva taure’a pourra conserver le trophée. Tout comme les grands, pédagogie en plus.

Christophe Cozette

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon-vous, qui sera élue Miss Tahiti 2018 ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete