Hervé et Alice ont pris soin des tortues de Te mana o te moana

    mardi 21 mars 2017

    moorea

    Apprendre à nourrir des bébés tortues, était l’une des missions d’Hervé et d’Alice. Un voyage gagné grâce à la participation au “Défi des foulées” organisé par la fondation Nature et Découvertes. (© Jeannot Rey/LDT)


    Le Défi des foulées est un concours ouvert à tout public qui a eu lieu le 5 juin dernier, pour la Journée internationale de l’Environnement. Hervé Rulquin a été tiré au sort parmi les 15 000 participants de ce challenge, organisé par Nature et Découvertes. Il a gagné un voyage en Polynésie et a participé aux soins des tortues prises en charge par Te mana o te moana.

    Hervé Rulquin, résident de Narbonne. est le lauréat du “Défi des foulées”, organisé par la fondation Nature et découvertes, qui parraine l’association Te mana o te Moana et qui a entre autres engagements, celui de la sauvegarde des tortues marines.

    Le “Défi des foulées” épreuve sportive pour tout public allie jogging,  marche, vélo, etc. Les équipes constituées ont accédé à la grande course, organisée le 5 juin 2016 à l’occasion de la célébration de la Journée de l’Environnement. Hervé, le lauréat du grand défi, a réalisé un parcours de 10 km dans sa ville, confirmé par un traceur d’activité (signal GPS).

    “Pour confirmer ma participation au ‘Défi des foulées’, j’ai fait une capture d’écran de ma foulée et je l’ai envoyée au concours. Un tirage au sort a eu lieu, un premier nom est sorti, mais le lauréat ne s’est pas manifesté ; un second tirage au sort a été réalisé et mon nom est sorti.”

    Son prix était un voyage pour deux personnes à Moorea offert par Air Tahiti Nui, et un séjour à l’InterContinental de Moorea. Seule obligation pour le lauréat et sa compagne, Alice Garcia, durant ce voyage en Polynésie française : participer durant deux matinées aux travaux de Te mana o te moana au sein de sa clinique des tortues.“Étant intéressé par les voyages, et par la vie des tortues, je n’ai pas hésité une seconde.”

    Hervé a alors étudié tout particulièrement les tortues marines qu’il connaissait sans plus, grâce au site de l’association polynésienne, “C’était pour moi la préparation d’un voyage auquel je n’avais jamais osé rêver.”

     

    La découverte d’un monde

     

    Hervé et Alice sont arrivés en début de semaine dernière, et depuis, c’est un travail “en immersion” que tous les deux offrent à l’association et à la clinique. “C’est un site mondialement connu ; les demandes de stage chez Te mana o te moana sont nombreuses et elle ne peut satisfaire tout le monde. Nous sommes très chanceux d’être là, c’est pour nous la découverte d’un monde et des tortues marines. Nous nous sentons tout petits devant tout ça.”

    Le travail d’Hervé et d’Alice consiste à suivre les conseils de Heimana, technicien de la clinique pour nourrir par exemple, ces petites tortues qui viennent de naître. “Nous découvrons des tortues dans le besoin, soit attaquées par des prédateurs marins, soit tout simplement par l’homme comme cette tortue imbriquée qui a été apportée, une flèche dans le cou, mais qui malheureusement n’a pas survécu, malgré une semaine de soins.”

    Prévu à l’origine pour deux jours, le couple a finalement décidé de prolonger ce stage passionnant pour cinq jours complets. Hervé et Alice repartiront mardi soir vers Narbonne, “Nous avons quand même décidé de prendre les deux derniers jours pour nous. Depuis que nous sommes ici, nous en avons pris, plein le nez avec les odeurs du tiare, plein les yeux avec tout ce qui nous entoure, nous avons décidé de prendre le week-end pour découvrir un peu plus cette île qui nous a accueillis.”

     

    De notre correspondant Jeannot Rey

     

    tortue

    Cliquez sur l’image pour l’agrandir

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete