Hinarere Taputu avec les bénévoles de la Croix-Rouge

    mardi 19 mai 2015

    La Croix-Rouge française, délégation de Polynésie, organise une collecte de fonds. Elle aura lieu aujourd’hui, de midi à 16 h 30, au Fare Loto et au centre Vaima. Hinarere Taputu, Miss Tahiti 2014, sera la marraine de cette journée de solidarité.

    Des dons pour une action. Tel est l’objectif de la Croix-Rouge française, délégation de la Polynésie, pour cette journée de quête nationale qui se déroulera de midi à 16 h 30, au Fare Loto et au centre Vaima, à Papeete. Chaque année, l’organisme bénéficie d’une semaine pour effectuer cette grande opération de solidarité qui permet de récolter des dons financiers.
    “Ici, en Polynésie, nous avons décidé de le faire sur la demi-journée de ce mercredi 20 mai”, informe Karl Lis, président de la Croix-Rouge française du fenua.
    En effet, comme le précise Karl Lis, organiser cela sur une semaine, “mobilise beaucoup de bénévoles”. Un total de seize volontaires se rassemble aujourd’hui pour mener à bien la collecte et occuper les deux stands. Les fonds récoltés serviront à financer les nombreuses activités caritatives de l’organisme. Ce sont essentiellement les épiceries solidaires qui en bénéficieront car “c’est l’activité qui mobilise le plus d’argent en ce moment”, précise le président de l’association.
    Les organisateurs espèrent amasser quelques centaines de milliers de francs afin de mener à bien leurs projets.
    À l’occasion de cette journée placée sous le signe de la solidarité, la Croix-Rouge a sollicité la présence de Hinarere Taputu, Miss Tahiti 2014. “Nous voulions faire un partenariat avec Miss Tahiti pour sensibiliser les gens sur nos actions locales”, explique le président de l’association.
    Karl Lis regrette que la quête ne soit pas une action ancrée dans les traditions polynésiennes. “Les gens ont plutôt tendance à vouloir donner pour des activités dont ils ont pu cibler les victimes.”
    Utiliser l’image d’une “reine de beauté” afin de réveiller les consciences est une stratégie qui a également été mise en place en France par l’association qui a pour marraine Adriana Karembeu.
    La Miss Tahiti prêtera main-forte à la Croix-Rouge en travaillant aux côtés des bénévoles qui ont besoin d’aides.
    Cette année, la Croix-Rouge compte une soixantaine de bénévoles. Ce sont en général des personnes qui “viennent donner un coup de pouce” lorsqu’elles ont du temps libre.
    Pour Karl Lis, c’est un petit effectif, compte tenu de l’étendue des actions de la Croix-Rouge, qui ne se limite pas seulement à la vente des produits. “Nos bénévoles sont aussi là pour faire de l’accueil et de l’écoute.”
    Prendre le temps de discuter des problèmes fait du bien aux bénéficiaires et privilégie le contact avec les personnes nécessiteuses.

    Activités de la Croix-Rouge

    Créée en 1864, la Croix-Rouge est l’une des premières associations à s’être engagées dans la lutte contre la précarité. Un siècle et demi plus tard, la Croix-Rouge française est présente dans
    188 pays au travers du Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.
    En outre-mer, l’organisation est présente sur onze territoires, dont la Polynésie française. Ses actions s’adressent principalement aux personnes qui sont en difficulté. “En épicerie solidaire, par exemple, nous voyons souvent des personnes qui ont perdu leur emploi et qui ont besoin d’un petit coup de pouce pour nourrir leur famille parce qu’ils sont dans des difficultés financières ponctuelles”, explique Karl Lis, président de la délégation territoriale de la Croix-Rouge.
    L’organisme de Polynésie française couvre trois îles — Tahiti, Moorea et Raiatea — et compte sept épiceries solidaires, quatre boutiques solidaires et un espace bébé-maman.
    À l’échelle locale, l’organisme se concentre sur huit principales activités que sont l’aide alimentaire, l’aide vestimentaire, la formation aux gestes de premiers secours, le tri des dons, le don de vêtements et l’association des enfants du fenua.
    Un nouveau projet a été lancé en mars, il s’agit de la lutte contre les addictions.
    “C’est une problématique très importante sur Tahiti et ses îles”, explique Marjorie Bourge, chargée de mission à la Croix-Rouge.
    Elle s’adresse aux personnes dépendantes de la drogue et de l’alcool, mais également à d’autres victimes.
    “Le but est d’arriver à identifier les personnes qui ont ces problèmes et de les orienter vers les centres de toxicologie, afin qu’elles puissent recevoir une aide concrète”, précise Marjorie Bourge.
    À la Croix-Rouge, ce ne sont pas les projets qui manquent car “il y a beaucoup à faire”. Mais en tant que président de la Croix-Rouge, Karl Lis a un vœu, qui est “de ne plus exister. Cela voudrait dire que l’on n’aurait plus besoin de nous”. Malheureusement, c’est encore loin d’être le cas.

    Nadia Yonker

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete