Habillage fond de site

Hoho’a Nui – La photographie dans la lumière

mercredi 12 avril 2017

hoho'a nui

Pour cette septième édition du festival de la photographie Hoho’a, l’association F16 a trouvé des espaces de choix. En plus du Musée de Tahiti et des îles, qui accueille le festival chaque année, s’ajoutent à cette édition, la Maison de la culture, la bibliothèque universitaire et l’esplanade basse de To’ata. (© Claire Allavena)


Le festival de la photographie Hoho’a se décline, cette année, en version grand format et pour l’occasion devient Hoho’a Nui. Cinq expositions dans quatre lieux différents seront proposées entre le 18 et le 30 avril, en fonction des lieux. De nombreuses manifestations devraient ravir curieux, petits et grands, amateurs de photographie et experts. Un marathon photo, un défi du jour mais aussi de nombreuses rencontres avec des professionnels de la photographie, pour une seule idée : la photographie pour tous.

Nouveau format et nouvelles animations. Le festival de la photographie Hoho’a, qui ouvre ses portes le 18 avril, au Musée de Tahiti et des îles, puis dans quatre lieux d’exposition supplémentaires, a, cette année, un programme digne d’une œuvre d’art et devient Hoho’a Nui.

“Cela fait six ans que Christian Coulombe et moi (Sylvain Girardot, NDLR) organisons cette exposition photo, pour laquelle on a eu le soutien du Musée de Tahiti chaque année. Le but était de donner la possibilité aux gens, qui, à eux seuls, n’auraient pas assez de matière, d’exposer leur travail auprès de professionnels.”

 

Un festival d’animations

 

Pari réussi pour cette septième édition. Pas le temps de souffler, ou plutôt si, juste le temps de faire un arrêt sur image.

“C’est l’occasion de s’arrêter, de prendre le temps d’apprécier les supports, les thèmes… Il faut vraiment faire le petit tour de toutes les expositions, on peut y découvrir plein de choses et il y a des œuvres incroyables. Il y a des photos magnifiques, prises dans des endroits improbables, des grands formats, des aurores boréales en Islande… Ça vaut vraiment le coup !”, s’enthousiasme Mylène Raveino, responsable des activités permanentes à la Maison de la culture.

En plus du plaisir des yeux, le festival promet de nourrir la curiosité du plus grand nombre. Images sous-marines, trucs et astuces des photos de surf, les conférences autour de la photo s’annoncent riches en partage, comme le rappelle Mylène Raveino. “On pourra poser des questions. Il y a vraiment des thèmes intéressants et variés.”

Et parmi les thèmes abordés, Laurent Ballesta, biologiste marin français dont les photos sous-marines sont un bonheur pour la rétine, animera une conférence, jeudi 27 avril. Antoine Poupel, présenté par la revue Art Absolument comme l’un des “101 meilleurs artistes contemporains en France”, ouvrira les portes de son univers, vendredi 28 avril.

Mais d’autres conférences devraient ravir les plus curieux : “Les conditions des photographes de surf avec Tim McKenna et Ben Thouard vendredi 28 avril (sur le pa’epa’e de la Maison de la culture, NDLR), une conférence sur les drones et leurs utilisations… Les temps forts de ce festival, ce sont les rencontres”, ajoute la responsable des activités permanentes à la Maison de la culture.

Pour ce festival qui se veut “ouvert à tous” et pour contrecarrer l’image élitiste qui est parfois associée à l’art, les moments d’échanges entre curieux et passionnés se veulent en tête d’affiche de ce Hoho’a Nui.

 

C.A.

 

À ne pas louper

maison de la culture

(© archives LDT)

• Les expositions au Musée de Tahiti et des îles : du mardi 18 au dimanche 30 avril
Quarante-cinq photographes présentent leurs œuvres dans la salle d’exposition temporaire, ouverte du mardi au dimanche, de 9 à 17 heures. Vernissage vendredi 21 avril, à partir de 17 h 30. Tarif : 500 F l’entrée à l’exposition / gratuit pour les étudiants et moins de 18 ans.

 

• Les ateliers gratuits à la Maison de la culture : jeudi 27 et vendredi 28 avril (à partir de 8 h 30) et samedi 29 avril (à partir de 9 h 30)

Pour découvrir ou se remémorer les trucs et astuces d’une photo réussie et découvrir des techniques innovantes. Tout au long de ces trois jours, de nombreux ateliers seront proposés, tels que l’initiation à la prise de vue, photo de sport (le jeudi uniquement), photo aérienne, photo de studio, vitesse de pose, retouches d’image…

 

• La soirée “Belle époque” à la Maison de la culture : mercredi 26 avril de 18 à 21 heures

Un cachet particulier pour une soirée toute aussi particulière. On rembobine les années, pour une soirée “Belle époque”. Entre exposition de photos anciennes, défilé de robes d’époque, shooting photo et ambiance musicale sur le thème… une soirée à ne pas louper pour revivre la “Belle époque”.

 

• Le marathon photo sur la Plazza haute du Vaima : samedi 22 avril à 13 h 30

Trois heures, six thèmes. Ce sera le défi de cette année. Ouvert à tous, les participants auront 30 minutes pour illustrer chaque thème. Une course à LA photo.
Renseignements : Facebook Marathon Photo.

 

hoho'a

 

 

79
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete