Habillage fond de site

Hokule’a aux Marquises – La culture au cœur du séjour des Hawaiiens

mercredi 5 avril 2017

hokulea

Le groupe Manahaka s’est produit sur le site de Temehea en l’honneur de la présence des équipiers de Hokule’a. (© Marie Edragas/LDT)


Depuis samedi dernier la mythique pirogue double hawaiienne Hokule’a est aux Marquises. Il s’agit de sa première étape en Polynésie française, alors qu’elle termine son tour du monde débuté en 2014.

À Nuku Hiva les autorités locales avec, à leur tête, le maire de l’île, Benoît Kautai, puis les intervenants de l’association “Tehina o motu haka” et son président, Poea Haiti, ont fait en sorte que la culture de l’archipel soit au cœur de cette rencontre avec les amis hawaiiens. Ainsi Tapatapa, danses, costumes locaux, cuisine marquisienne étaient au cœur des échanges.

Les questions environnementales étaient également au centre des discussions entre élus locaux et équipages hawaiiens. “Depuis le lancement de Hokule’a le 8 mars 1975, la pirogue a abordé la terre de nos ancêtres à deux reprises, en 1995 et 1999”, a indiqué Benoît Kautai. “Et à deux reprises, elle a laissé des traces, mais surtout des messages d’espoir pour l’ensemble des peuples du Pacifique dont nous faisons partie.
“Malama honua” (prendre soin de la terre), le mot d’ordre de Hokule’a, est évidemment un message qui nous parle puisque, nous, maires des îles Marquises, nous sommes engagés à protéger notre océan et la nature qui nous entoure à travers les aires marines protégées et éducatives puis notre dossier de classement à l’Unesco, étoffé par les dernières missions scientifiques relatives aux richesses naturelles de notre archipel. Par ailleurs, le vœu de tous les maires des îles Marquises est que le projet des aires marines protégées soit présenté à la conférence de New York à l’ONU (Organisation des nations unies) en juin prochain. Pour cela, le sénateur hawaiien M. Kalani, sera à nos côtés, comme il s’y est engagé il y a quelques mois lors de sa venue à Nuku Hiva. C’est dire si nos cousins hawaiiens et nous, sommes sur la même longueur d’onde”, conclut le maire de Nuku Hiva.

 

Un périple de plus de 40 000 milles nautiques

 

Ainsi, les intervenants de Hokule’a ont été informés des projets environnementaux des Marquises qui vont dans le sens de leurs propres préoccupations.

“À chaque venue à Nuku Hiva, je me rends compte que nous sommes de plus en plus en phase avec nos amis marquisiens, tant au niveau culturel qu’à travers le souhait de transmettre le meilleur de notre patrimoine naturel aux générations futures”, a indiqué Bruce Blankenfeld, capitaine instructeur de Hokule’a

En milieu de semaine, la pirogue double reprendra la mer en direction de Tahiti, qu’elle devrait atteindre à la mi-avril. Enfin, Hokule’a terminera son périple de plus de 40 000 milles nautiques sur l’île de O’ahu à Hawaii où elle est attendue en juin prochain.

 

De notre correspondante Marie Edragas

 

Capture d’écran 2017-04-05 à 11.16.32

 

1NUK 7 pirogue

Les personnalités culturelles et administratives de Nuku Hiva ensemble pour accueillir Hokule’a et faire part de leurs projets environnementaux et culturels. (© Marie Edragas/LDT)

2NUK 7 pirogue

Demain, la pirogue double Hokule’a devrait reprendre la mer en direction de Tahiti. (© Marie Edragas/LDT)

3NUK 7 pirogue

Parmi les membres de l’équipage de la grande pirogue double hawaïenne, certains sont déjà venus par deux fois aux Marquises, en 1995 et 1999. (© Marie Edragas/LDT)

4NUK 7 pirogue

Pié Teikitohe, avait préparé un tapatapa (art oratoire marquisien) sur le thème de la nature et en particulier du vent si précieux aux navigateurs. (© Marie Edragas/LDT)

5NUK 7 pirogue

Bruce Blankenfeld capitaine instructeur de Hokule’a, et Benoît Kautai, des retrouvailles émouvantes. (© Marie Edragas/LDT)

 

 

115
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Faut-il le retour d'une maternité à Taravao ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete