Hollande ne veut pas « entrer dans le débat des primaires » et prendra sa décision « le moment venu » pour 2017

    jeudi 11 février 2016

    Le président François Hollande a annoncé jeudi soir qu’il ne voulait pas « rentrer dans ce débat des primaires » réclamées par une partie de la gauche, réaffirmant qu’il prendrait sa « décision » sur une candidature en 2017 « le moment venu ».
    « Il y a ce que font les partis, et c’est leur rôle, et il y a ce que j’ai à faire. Ce que j’ai à faire, c’est diriger le pays et prendre ma décision le moment venu. Ce moment n’est pas venu », a-t-il déclaré sur TF1 et France 2.
    Interrogé à plusieurs reprises sur le fait de savoir s’il accepterait ou non de se soumettre à une primaire à gauche, le chef de l’Etat n’a jamais répondu directement à cette question.
    « Nous sommes à 14 mois de l’élection présidentielle et je vais déjà me mettre en campagne, alors que je n’ai pas encore fait tout ce que j’ai à faire ? Je vous l’assure, je prendrai ma décision, le jour venu. Ce jour n’est pas venu. Et tant qu’il n’est pas arrivé, j’ai à agir et à réformer et je le ferai jusqu’au bout », a éludé M. Hollande.
    « Vous avez vu la période dans laquelle nous sommes, le terrorisme, la guerre, ce qui se passe en Syrie, les choix que j’ai à faire pour le pays et je serais là en train de faire des calculs ? Je ne fais pas de calculs », a-t-il ajouté.
    Est-ce que la condition à sa candidature à la présidentielle, c’est l’inversion de la courbe du chômage, comme il l’avait dit en avril 2014 ? « Oui, il faut avoir des résultats », a-t-il dit avant de réaffirmer: « je serai pleinement président jusqu’au bout ».
     Agence France-Presse

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete