Hommage à un “homme de bien”, Harrison Willard Smith

    lundi 9 mai 2016

    Samedi dernier, un hommage a été rendu à Harrison Willard Smith, sur sa tombe.  Cette dernière vient, en effet, d’être entièrement réhabilitée par le club des VSOP, organisateur du défi Xterra, en présence du maire de Teva i Uta et des membres du conseil municipal. Harrison Smith a dédié une bonne partie de sa vie à la flore et à aider son prochain. Il a notamment investi dans la construction du premier hôpital de Taravao.

    Samedi dernier, un hommage a été rendu à Harrison Willard Smith sur sa tombe qui vient d’être entièrement réhabilitée par le club des vieux sportifs œnologiquement passionnés (VSOP), organisateur du défi Xterra, en présence de Tearii Alpha, maire de Teva i Uta, d’Alain Sangue, maire délégué de Papeari, de nombreux membres du conseil municipal, ainsi que de René Sabatier, président du club VSOP, et de Jean-Michel Monot, organisateur du défi.

    Tavana a rappelé brièvement la vie d’Harrison Smith et, avant la prière dite par Arthur Paheroo, 5e adjoint au maire, Léonard Tauapaohu a indiqué dans un vibrant ‘orero que la tombe d’Harrison Smith était au centre du triangle polynésien.
    Dans l’alignement du coin avant gauche, il y a Rapa Nui, dans celui du coin avant droit, la Nouvelle-Zélande, et en arrière, Hawaii.
    Par ailleurs, les anciens lui avaient donné le nom de Mata-Ura-Fe’e-Nui, “Regard flamboyant de la grande pieuvre”.
    Et, si on prolonge l’alignement de la tombe, plein sud, on arrive sur la passe de Tubuai qui se nomme Mata Ura, “Regard flamboyant”.

    Biographie du botaniste

    Selon sa biographie, Harrison Willard Smith, qui fut à l’origine de la création du musée Gauguin et Tahiti Héritage, est né à Boston (Massachusetts, nord-est des États-Unis) le 29 décembre 1872.

    Il “fut professeur de physique à l’université de Harvard. Grand voyageur, il visita Tahiti pour la première fois en 1903. La Première Guerre mondiale le vit conduire des ambulances sur le front français.
    Passionné de botanique, il démissionne de sa carrière universitaire et vint s’installer à Tahiti en 1919. Il acheta plusieurs propriétés dans le district de Papeari et devint propriétaire du domaine de motu Ovini (…) où il planta, petit à petit, des centaines de variétés de fleurs et d’arbres exotiques venus de tous les pays tropicaux du monde. En 1936, il comptait déjà près de 250 espèces botaniques nouvelles. (…) Toujours prêt à rendre service à ses voisins, il les amenait, lui-même dans sa camionnette Ford à la consultation du médecin de Taravao.

    Comme cette infirmerie-dispensaire n’était pas équipée pour les hospitalisations, Harrison Smith proposa au Territoire de faire construire, à ses frais, une construction pouvant contenir douze lits répartis en quatre chambres – le premier hôpital de Taravao.
    Il mourut à Papeari le 3 janvier 1947, après une longue et cruelle maladie, demandant à ses héritiers de faire donation à toutes les personnes auxquelles il avait prêté de l’argent.
    Il repose sur un petit mamelon qui domine la mer ; sa tombe porte cette simple et noble inscription Harrison W. Smith – 29. 12. 1872 – 3. 1. 1947 – Homme de bien”.

    Aujourd’hui, le jardin tropical d’Harrison Smith est devenu le jardin botanique qui porte son nom et qui fait la joie des touristes.
    Entre autres curiosités, le jardin abrite un banian épanoui, qui s’étend sur plus de 70 m (la légende dit qu’Harrison acheta les graines à Paris chez Vilmorin) ainsi que deux tortues des Galapagos : Te Ara Tau, âgé de 180 ans, et Te Ara U’i, âgée de 150 ans.
    Un yachtman américain les a amenées à Tahiti en 1928. Après moult péripéties, elles ont pris pension au jardin botanique de Papeari en 1965 où, depuis, elles vivent heureuses.

    La réhabilitation de la tombe d’Harrison W Smith est l’œuvre du club des vieux sportifs œnologiquement passionnés (VSOP), créé en 2006 par quatre amis : Loïc Lecottier, René Sabatier, Jean-Pierre Leloch et Jean-Michel Monot.
    Ils ont voulu mettre en forme et en action leurs expériences passées pour lancer une épreuve originale à Tahiti.
    Certains avaient, en effet, parcouru de nombreux pays en courant, en vélo ou en triathlon ; d’autres avaient créé des clubs de triathlon (Club Avignon Triathlon et Kona Tri Tahiti), ainsi que des courses de run and bike.

    De la Transtahitienne au défi XTerra

    La Transtahitienne, née en 2007, a laissé la place au défi Xterra. La 7e édition, qui aura lieu le
    14 mai, propose trois épreuves dures et techniques aux
    290 participants : le Xterra triathlon en individuel (1 500 m de natation en 3 x 500 m – VTT 32 km et 10 km de course à pied) ; le trail Loïc Lecottier Xterra Trail en individuel (42,8 km de Papeno’o à Papeari) en hommage à l’ami disparu il y a peu ; le Run And Bike par équipe de deux personnes (42,8 km de Papeno’o à Papeari) et un aquathlon (natation et course à pied) en individuel à partir de six ans.

    Une grande fête du sport, avec la présence exceptionnelle de cinq champions du monde et des meilleurs sportifs locaux. L’objectif principal du club VSOP est de remettre une partie des recettes de chaque course aux œuvres caritatives locales et sa philosophie est de faire partager les joies et les peines d’une course difficile autant aux vainqueurs qu’aux derniers.
    Tous les athlètes sont récompensés de la même manière et les amateurs auront ce bonheur de pouvoir côtoyer les meilleurs.

    Par ailleurs, les vainqueurs de chaque catégorie du Xterra Triathlon seront qualifiés pour les championnats du monde Xterra 2016 à Maui et les vainqueurs de chaque catégorie du Loïc Lecottier Xterra Trail auront leur inscription au championnat du monde Xterra Trail, qui aura lieu le 4 décembre, à Oahu, prise en charge.
    En conclusion, Tearii Alpha a émis le souhait que le défi Xterra 2017 se déroule sur deux journées : le trail Papeno’o-Papeari et le Run And Bike le vendredi, et le triathlon, ainsi que l’aquathlon le samedi.

    De notre correspondant A.K.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete