Habillage fond de site

Un homme porte plainte contre un ancien légionnaire pour coups et blessures

mercredi 17 juillet 2019

“Je suis tuméfié, je n’arrive presque plus à parler, la mâchoire a pris un coup et mon thorax me fait mal et je ne peux pas me présenter au travail  comme cela. J’ai dû prendre au moins trois coups car j’ai trois endroits qui me font mal”, nous a confié la victime.

“Je suis tuméfié, je n’arrive presque plus à parler, la mâchoire a pris un coup et mon thorax me fait mal et je ne peux pas me présenter au travail comme cela. J’ai dû prendre au moins trois coups car j’ai trois endroits qui me font mal”, nous a confié la victime.

Plus de mille commentaires ce mercredi matin. L’incident qui s’est produit après le défilé du 14-Juillet, sur le parking de la place Tarahoi, enflamme la toile.

Un ancien militaire aurait frappé à plusieurs reprises un civil, parce que ce dernier riait tandis que le gradé, quelques mètres à côté, chantait un chant militaire, avec des camarades.

C’est un “post” de Steeve Hamblin, ancien ministre du Tourisme, mis en ligne lundi soir qui a dénoncé les faits. Il est 15 h 30 environ, dimanche, lorsque les nombreux invités de l’État, civils, militaires et corps constitués, quittent la résidence du haut-commissaire. “Les agents de la DSP nous avaient demandé de rejoindre la sortie, aux alentours de 15 h 30 après la garden party”, raconte un témoin de la scène, une amie proche de la victime. “Tout le monde avait un peu bu. J’ai rejoint mes amis qui devaient se rendre à Moorea. On a rigolé, en parlant, de tout et rien”.

“On rangeait nos affaires tout en rigolant”, assure pour sa part la femme de la victime. “Les militaires sont arrivés, se sont mis en cercle, dos à nous, sauf un monsieur, face à nous. Certains avaient bu, et ils ont commencé le chant des Tamarii volontaires. (…) Nous, nous étions en train de rire entre nous. Nous ne riions pas du tout de ceux qui chantaient à côté”. Un militaire est alors sorti de la ronde de ses amis, et “est venu frapper mon mari et, le temps que je réagisse, il était retourné dans sa ronde, chanter, tout en insultant mon mari à terre”.

Un triste faits divers qui s’est déroulé en marge des festivités du 14-Juillet.

La victime a déposé plainte lundi à la gendarmerie de Taravao, ne comprenant pas le geste de cet ancien légionnaire au physique imposant. “Je suis fils de légionnaire, je respecte mon Pays, la France, je suis quelqu’un de respectueux. Il m’aurait invectivé ou s’il nous avait demandé un peu de silence, j’aurais répondu mais là, rien”, déplore la victime.

La victime est aujourd’hui toujours sous le choc : “Je suis tuméfié, je n’arrive presque plus à parler, la mâchoire a pris un coup et mon thorax me fait mal et je ne peux pas me présenter au travail comme cela. J’ai dû prendre au moins trois coups car j’ai trois endroits qui me font mal”.

Selon nos informations, la plainte déposée lundi a été transférée à la DSP. Nous avons tenté de joindre l’ancien militaire hier.

 

 

CC

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous qu’un Tahitien peut enfin s’imposer à domicile cette année à la Tahiti Pro Teahupo'o ? Si oui, lequel ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete