Huahine – La route de Faauo’o bientôt à l’étude

    vendredi 13 novembre 2015

    Une enquête publique sera ouverte du 30 novembre au 16 décembre à la mairie annexe de Fitii, en préalable à la déclaration d’utilité publique relative au projet de route de liaison entre les baies de Bourayne et de Faauo’o. Les études liées au projet seront financées à hauteur de 80 % par l’État, pour un montant global de 17 699 115 F.
    Ce projet permettra de relier l’anse de Faauo’o et par extension, celle de Faa’ana, à la route goudronnée de Kalavali dans la grande baie de Bourayne ; c’est dans la baie de Faauo’o que se trouve l’hôtel Royal Huahine, ex-Te Tiare Beach Resort.
    La zone est constituée en chapelet : village de pêcheurs de Faaini (où s’arrête la route goudronnée venant de Himoo), quartier de Vaitau, anse de Faara’o, anse de Faa’ana et anse de Faauo’o, tous reliés entre eux par des sentiers de terre et où les habitants circulent pratiquement tous en kau et autres embarcations ; après l’hôtel se trouve le quartier de Tetaha, dont la route en soupe de corail rejoint le quartier de Kalavali où s’arrête la route goudronnée menant à la route de ceinture et à la traversière reliant Fitii à Maroe.

    “Population et économie”

    Nicole Roura, maire délégué de Fitii, se réjouit que ce projet prenne corps : “C’est le tracé le plus court. Tous les habitants de Faauo’o se déplacent en bateau. Une seule famille a une voiture, mais ils sont obligés de passer à pied par l’hôtel ou par bateau jusqu’à l’autre rive, du côté de Tetaha où la route de terre et de sable s’arrête chez Élisabeth. 
    Il faudrait aussi refaire cette route qui longe la mer pour faciliter l’accès aux habitants de Tetaha où il y a plus de 15 maisons. 
    À Faauo’o, on compte environ 15 enfants scolarisés, pour une population de plus de 40 habitants. 
    Avant chaque rentrée scolaire, on organise le nettoyage de la route en terre avec des jeunes qui viennent débrousser. C’est pour permettre aux enfants de rejoindre la route en goudron à Kalavali où ils attendent le truck qui les dépose à l’école, au collège ou au centre de jeunes adolescents (CJA).
    Les habitants de la baie de Faaana pourront eux aussi profiter de cette nouvelle route. Enfin, si les habitants du secteur vivent tous de la pêche, l’ouverture de cette route leur permettra de cultiver les terres alentour, améliorant d’autant leurs conditions de vie. Surtout qu’ils devraient aussi avoir l’eau et l’électricité avec les travaux qui seront réalisés.”
    Pour le maire Titi Lisan, “on est toujours dans l’optique de faire cette route, mais attention, il y a près de 150 personnes qui vivent à Faauo’o et Faa’ana”. “C’est un projet d’utilité publique qui vise à désenclaver la baie, pour améliorer les conditions de vie des habitants du secteur, avec l’extension des réseaux électrique et hydraulique. Il faut concilier l’intérêt de la population et l’intérêt économique. Je veillerai à ce qu’on reste dans cette optique, on sera vigilant sur la réalisation de ce projet qui doit bénéficier à tout le monde”.  

    De notre correspondante Malissa Itchner

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete