Huahine – Recherche médecin volontaire pour 10 jours

mercredi 12 août 2015

Les 7 000 habitants de Huahine seront sans médecin public du 22 au 31 août. C’est la première fois que l’île est confrontée à une démédicalisation de l’offre publique. La prise en charge de la population se fera donc par l’infirmier du dispensaire de l’île, qui devra assurer une permanence de soins 24 heures sur 24. Le maire de la commune, Marcellin Lisan, estime que cette situation est totalement anormale.
“Je ne comprends pas ce qui s’est passé. Le contrat de l’ancien médecin s’est terminé vendredi (dernier, NDLR). Son remplaçant devait arriver lundi mais, finalement, il n’arrivera que le 1er septembre”, a expliqué le maire qui a immédiatement écrit au ministère de la Santé pour l’informer de la situation.
Le ministère et la direction de la Santé ont réussi a trouvé un médecin volontaire qui connaît très bien Huahine pour y avoir exercé durant cinq ans, en libéral. Cependant, ce médecin ne pourra assurer la permanence que du 15 au 21 août. Pour l’heure donc, il n’y a plus de médecin au dispensaire, et ce, jusqu’à samedi.
Le directeur par intérim de la direction de la santé, Xavier Malatre, assure qu’il continue de chercher un médecin volontaire pour la dernière semaine du mois d’août.

Permanence des soins
En attendant, Xavier Malatre explique qu’une organisation a été mise en place.
“On dit que c’est une organisation en mode dégradée, les infirmiers vont assurer une permanence des soins 24 heures sur 24 et, en cas d’urgence, ils contacteront le médecin régulateur du Samu ou, si c’est moins grave, les médecins de l’hôpital de Uturoa. Les infirmiers pourront renouveler les ordonnances faites par un médecin. Par contre, s’il s’agit d’une nouvelle prise en charge, ils devront contacter les médecins de Raiatea ou du centre 15”.
Cette situation reste, toutefois, insatisfaisante pour la direction de la santé qui espère, d’ici là, trouver un médecin pour aller passer quelques jours à Huahine.
Xavier Malatre se veut toutefois rassurant. C’est pourquoi il rappelle que deux médecins libéraux sont sur place.
“Déontologiquement, ils ont le devoir d’intervenir si une personne est en danger”, rappelle-t-il. De plus, il assure qu’en cas d’accident ou autres urgences médicales, les évasan sont gérées, comme à l’accoutumée, par le Samu.
Cependant, dans la réalité, les choses ne sont pas si simples. L’équipe médicale d’urgence peut mettre plus d’une heure pour arriver sur Huahine, et cela, si celle-ci n’est pas appelée ailleurs, d’où l’importance d’avoir un médecin sur place capable d’assurer les soins si besoin.
Par conséquent, faute d’être sûrs d’être pris en charge rapidement en cas d’urgence, les habitants de Huahine devront redoubler de vigilance, cette dernière semaine d’août, et éviter les situations à risques.

Jen. R.

moreau christine 2015-08-30 09:36:00
bonjour
moi je suis infirmiere liberale, et je souhaite m'intaller à Huahine
contacte moi
cuomo robert 2015-08-13 08:25:00
Je suis médecin généraliste dispo en 2022 avec mon mari infirmier...si j avaos pu je serais venue de suite...courage a bientot
teva 2015-08-12 23:17:00
Il y a un soucis de toute facon, c est sur...a huahine , maupiti , tuamotu etc...

Maintenant c est provisoir, et faut pas non plus trop se plaindre on a un systeme de secu au moins...meme si on rale de si ou de ca...relativisez un peu et regardez ailleur dans le monde et je parle meme de voisins pas si loin...,
Et de toute facon en cas d urgence reele y a les evasans...!!! personne va mourrir par negligeance ...
regardez du bon oeil des fois aussi...C EST GRAND LA POLYNESIE !!!!
teva 2015-08-12 18:28:00
On en parle pas mais pour Maupiti c'est exactement la même chose sauf qu'en plus, il n'y a même pas de médecin privé.....c'est donc pire qu'à Huahine
    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete