Habillage fond de site

Ice : 10 ans pour Yannick Mai, 8 ans pour Moerani Marlier

lundi 27 août 2018

Émotion pour les familles et amis à l’issue du délibéré. (© Florent Collet)

Émotion pour les familles et amis à l’issue du délibéré. (© Florent Collet)


Une pluie de larmes et d’années de prison. Dans une salle d’audience remplie par la famille et les amis des onze prévenus présents et jugés dans l’affaire de trafic d’ice dite “Mai-Marlier”, la tristesse des proches s’est manifestée, vendredi dernier, au fur et à mesure que le juge détaillait les condamnations qui leur étaient infligées. Avant cela, appelé à s’exprimer une dernière fois, Moerani Marlier avait fait part de ses regrets et fait un discours mettant en lumière tous les dégâts de l’ice, un réquisitoire contre la méthamphétamine en forme de prévention. Le jeune homme surnommé “El Chapo” a indiqué qu’il assumerait sa faute et paierait ce qu’il avait à payer. “J’ai toujours travaillé dans ma vie”, a-t-il dit. Et de rappeler son riche palmarès de champion de Polynésie en surf, de vice-champion du monde de kite surf, de ju-jitsu. “Avant, j’étais plus connu comme un grand sportif, et puis j’ai fait l’erreur de tomber dans l’ice. Je pensais que ça allait me faire du bien. Jamais je n’aurais cru qu’un jour je me retrouverais ici. Quand on fume, on n’a pas toute sa tête.”
Au delà des 720 millions de francs d’amende douanière auxquels ont été condamnés Yannick Mai, Moerani Marlier, Geoffroy Tuteihiria, Patrick Rey et Steven Raynal, trois autres personnes ont été conduites à la maison d’arrêt en plus des trois prévenus qui comparaissaient déjà détenus. Voici le détail des peines décidées par le tribunal.

• Yannick Mai

Détenu aux États-Unis depuis son arrestation à l’aéroport de Los Angeles en possession de 3,7 kilogrammes d’ice, il doit encore y être jugé. Mais une fois sa peine américaine purgée, un mandat d’arrêt a été prononcé à son encontre par le tribunal de Papeete pour qu’il purge ensuite dix ans de détention. Surnommé “Le Parrain”, les juges l’ont considéré comme l’importateur d’un système sophistiqué. Le tribunal a également ordonné la confiscation de tous les biens et comptes en banque saisis durant l’instruction.

 

Moerani Marlier

Considéré comme l’associé principal de Yannick Mai, il est également responsable de l’importation de 1,2 kilogramme d’ice grâce à ses relations avec Steven Raynal. Le tribunal a par ailleurs considéré qu’il était responsable de l’écoulement d’une quantité considérable d’ice sur le fenua causant “un désordre civil hautement nuisible sur le plan social”. Sa maison de Moorea, ses meubles, ses voitures, scooters, jet-skis et bateau ont également été confisqués tout comme le pistolet et la machette retrouvés durant l’enquête. Il a été maintenu en détention.

 

Francky Tumahai

L’homme fêtera ses 50 ans derrière les barreaux. En récidive légale, celui qui a déjà été condamné à un total de 25 ans de prison pour trafic de stupéfiants a, selon les juges, joué un rôle actif dans le trafic. Son passé judiciaire a évidemment joué contre lui, il écope de 6 ans de prison assortis d’un mandat de dépôt. Il a été emprisonné vendredi dernier, au soir.

 

• Heimanu Hiro dit “Jumeau

Jugé en récidive légale, le principal revendeur de Moerani Marlier a, selon les juges, joué “un rôle pro-actif, notamment pour monter dans l’organisation au cas où Moerani Marlier était interpellé”. Tous ses biens saisis durant l’instruction ont été confisqués, il écope de 6 ans de prison et il est maintenu en détention.

 

• Ouira Hamblin

Élément important dans l’organisation du trafic, il a notamment vu transiter des sommes d’argent et de drogue importantes à son domicile. Lui aussi a joué un rôle pro-actif en revendant de l’ice pour monter dans la hiérarchie. Ses biens et notamment une voiture ont été confisqués. Arrivé libre au tribunal, il est allé directement purger les cinq ans de prison auxquels il a été condamné à l’issue de l’audience.

 

• Steven Raynal

Jugé en récidive légale, le tribunal a estimé à son encontre qu’il avait commis des faits d’une gravité particulière en participant à l’envoi de plusieurs kilos d’ice au fenua, notamment en aidant la mule dans son importation. Il a également impliqué sa concubine dans ce trafic. Il a été condamné à cinq ans de prison et a été maintenu en détention.

 

• Patrick Rey

Compte tenu des écoutes téléphoniques l’impliquant, le tribunal a estimé que l’ex-huissier savait qu’il s’agissait de trafic d’ice quand il a dissuadé sa femme de faire un voyage pour Yannick Mai et a incité Geoffroy Tuteirihia à faire le voyage à sa place. Si son action n’a été jugée que ponctuelle, il a été condamné à trois ans de prison dont deux avec sursis. Toutefois, en raison de son état d’esprit durant l’enquête et le procès consistant à nier ce qui lui était reproché, ajouté à cela l’aura de son statut d’ancien huissier, un mandat de dépôt a été décerné à son encontre pour qu’il aille purger sa peine à la fin de l’audience. Il a également été privé de ses droits civiques, civils et familiaux pour une durée de quatre ans.

 

• Hina Adams

Si les juges ont estimé que son implication était minime, elle a tout de même facilité le départ aux États- Unis de Geoffroy Tuteirihia. Elle est condamnée à douze mois de prison avec sursis et ses biens saisis durant l’enquête ont été confisqués.

 

• Diana Vernaudon

Les juges ont estimé que les faits commis par la conjointe de Ouira Hamblin étaient d’une gravité certaine sur une durée importante, notamment en participant à l’importation d’ice organisée par Yannick Mai. Le tribunal a tout de même tenu compte du fait qu’elle était sous l’influence et l’autorité de son conjoint et qu’elle était mère de deux enfants. Elle a été condamnée à trois ans de prison dont un an avec sursis, aucun mandant de dépôt n’a été prononcé à son encontre.

 

• Ravahere Gamblin

Selon les écoutes effectuées avant son départ pour les États-Unis, où elle a rejoint son petit ami Steven Raynal, les juges ont estimé qu’elle savait qu’elle apportait sa collaboration en apportant de l’argent aux États-Unis pour l’achat d’ice. Elle a été condamné à 18 mois de prison dont neuf avec sursis. Ses biens saisis ont été confisqués.

 

• Geoffroy Tuteirihia

Pour les juges, il a importé en connaissance de cause 1,2 kilogramme d’ice, une dose significative. Mais ils ont estimé qu’il avait largement été instrumentalisé et qu’il avait beaucoup collaboré à la manifestation de la vérité. Il est condamné à trois ans de prison dont un an avec sursis.

 

• Temarii Mai

Selon les témoignages et les écoutes, le fils de Yannick Mai a pris part au trafic en connaissance de cause, mais le tribunal a jugé qu’il n’y avait pas d’éléments suffisant pour estimer qu’il ait fait autre chose que suivre son père. Il est condamné à trois ans de prison dont un an avec sursis. Les 7 millions de francs retrouvés durant l’enquête ainsi que les trois voitures sont confisqués tout comme les comptes en banque de son père.

 

F.C.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete