Habillage fond de site

Ice : la saisie record qui vaut 2 milliards

mardi 3 octobre 2017

ice

Plus de vingt et un kilogrammes d’ice ont été saisis, le week-end dernier, et 27 depuis le début de l’année. (© archives LDT)

Deux milliards de francs, c’est la valeur estimée des 21,153 kg d’ice saisis le week-end dernier. Un coup de filet record en Polynésie qui trouve son origine dans un contrôle routier, le 20 août. Un individu est alors trouvé avec quelques grammes d’ice et une arme à feu. Dans la foulée, cinq personnes sont mises en examen.

Plus d’un mois plus tard, les investigations permettent de réaliser un important coup de filet, le week-end dernier. La section de recherche, appuyée par des hommes du GIGN ainsi que les compagnies des îles du Vent, a procédé à une série d’interpellations et de saisies.

En plus des 21 kilogrammes, 18,8 millions de francs et 6 585 dollars US (669 300 F) en argent liquide ont été trouvés.

Selon les auditions, il apparaît que la drogue a été importée depuis Los Angeles dans les bagages en soute des mis en cause puis stockée chez un complice. La drogue aurait ensuite permis d’arroser l’ensemble de l’île de Tahiti.

Selon le procureur de la République, qui, compte tenu de l’ampleur de l’affaire, a communiqué sur le sujet hier en fin d’après-midi, la valeur de la saisie représente plus de 2 milliards de francs.

“Cette affaire illustre une fois de plus la volonté affichée par le parquet et tous les services enquêteurs, gendarmerie, police, douane, de lutter contre ce fléau qui gangrène la société polynésienne. Force est de constater que l’usage de cette drogue n’est pas réservé à une élite, mais touche toutes les couches de la population y compris les plus modestes qui, pour financer leur toxicomanie, ont malheureusement recours à la délinquance”, a expliqué Hervé Leroy.

Hier, l’un des complices a été présenté au juge d’instruction pour être mis en examen pour infractions à la législation sur les stupéfiants et association de malfaiteurs. Il devait être ensuite placé en détention provisoire.

Les deux autres individus, présentés par le procureur comme “l’importateur et son coauteur”, devraient être déférés aujourd’hui ou demain.

L’enquête se poursuit pour cerner la durée du trafic, son ampleur et identifier les personnes impliquées directement ou indirectement dans l’importation de cette drogue de synthèse.

Une demande d’entraide avec les États-Unis va également être adressée aux autorités judiciaires compétentes.

Dans ce genre d’affaires, les peines encourues sont de dix ans d’emprisonnement et 900 millions de francs d’amende.

 

F.C.

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete