Ici, Hervé Dubost Martin est tombé amoureux du va’a… et de Teaki

    lundi 16 mars 2015

    Tous les lundis nous vous proposons de découvrir un homme ou une femme qui, à sa manière, illustre l’actualité. Voici aujourd’hui le portrait de Hervé Dubost-Martin, 52 ans, qui quitte la Polynésie ce soir après avoir passé huit années à la tête de EDT. Et c’est un homme comblé qui s’envolera ce soir pour la France. Arrivé en 2007 en Polynésie française, Hervé Dubost Martin aura passé près de huit ans à la tête de la société EDT. Jeudi midi, il passait officiellement le relais à son successeur, Grégoire de Chillaz au cours d’un conseil d’administration. Une passation de pouvoir qui lui a rappelé, non sans émotion, sa première fois au fenua. « Lorsque j’ai débarqué, après les traditionnelles danses de bienvenue à l’aéroport, on m’a conduit au siège d’EDT. J’ai passé une partie de l’après-midi avec les ouvriers et agents de la production qui, pour l’occasion avaient organisé un petit « bœuf » polynésien. C’était la première fois que j’entendais les ukulele rythmé par une basse faites d’une poubelle et d’un manche à balai. Je n’avais jamais vu ça, c’était musicalement parfait », se souvient-il, les yeux brillants.

    JR

    Lire l’intégralité de l’article dans La Dépêche du 16 mars ou au feuilletage numérique. 
     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete