Il agresse sexuellement sa belle-fille pendant son sommeil

    mercredi 21 octobre 2015

    Le prévenu de 36 ans a été condamné à 3 ans avec sursis et mise à l’épreuve avec obligation de consulter un médecin et un psychologue pour avoir à plusieurs reprises agressé sexuellement sa belle-fille. Âgée aujourd’hui de 17 ans, la jeune fille avait moins de 15 ans au moment des faits.
    La victime se plaint d’avoir subi des attouchements en 2011 à plusieurs reprises. Les faits avaient déjà été révélés une première fois, mais l’adolescente refuse de porter plainte de peur de mettre en difficulté sa famille.
    Pendant quelque temps, il semblerait que la jeune fille n’ait plus été molestée par son beau-père, mais il récidive trois ans après une soirée trop arrosée. La mère de la victime est réveillée en pleine nuit par un bruit et découvre son compagnon entrain de toucher l’adolescente. Elle appelle la police municipale. La jeune fille est placée en famille d’accueil à Tahiti. Son beau-père écope de trois ans avec sursis et d’une mise à l’épreuve avec obligation d’être suivi médicalement. Il devra par ailleurs dédommager la victime.

    PAUL CONSCIENCE 2015-10-22 14:42:00
    Qu'elle justice de merde avec sursis ;
    cela se passe de commentaire, justice socialisante ! Pas étonnant que les délinquants sexuels n’aient pas peur du tribunal. En clair comme me disait un gendarme : on intervient que lorsque le délit de gravité est commis et que de toute façon, il n'y a pas assez de place dans les prisons.
    Je ne vous raconte pas des blagues, je l'ai vécu : le gars multi récidiviste et connu des services de police est venu volé 8 fois chez moi !
    Ne vous étonnez pas ! Que se soit la gendarmerie ou la DSP ! C’est le même tarif !
    La cause peut etre , restructurer vos services, plus de moyens financiers, mettez des dirigeants avec plus de convictions !
    En gros tolérance zéro ! Pas évident avec une ministre de la justice très social qui castre le pouvoir répressif en créant ainsi un paradoxe très malsain d'impuissance au sein de la population polynésienne et d'impunité total face à ces délinquants récidivistes.

    En gros citoyen polynésien face à ces récidivistes, n'attendez l’aide de la justice, il faut qu'il est mort d'homme pour qu'un dossier soit juteux et face la une de nos chers médias, alors que des indices répétitifs et sérieux, auraient du faire réagir tous ce beau monde. Je comprends maintenant pourquoi la devise servir la justice n'est plus de mise !
    Ainsi que justice soit faite ne soit plus de mise !
    Et que travailler pour la justice attire plus d’opportunistes soucieux de la garantie de l'emploie , sinon pourquoi prendre risque sans émousser sa carrière !

    En gros, la dégradation du système revient à tous ces ministres de la justice Française pour des raisons politiques ont affaiblis cette outille de répression
    alors maintenant ne venez pas pleurez ci aujourd'hui on ne respecte pas l'état. Ne vous étonnez pas si un citoyen vous prenne pour des rigolos inutiles grassement payés par les contribuables, si les délinquants se montrent arrogants en brulant des voitures ou contrôlant en plein jours et sous vos yeux des quartiers entiers pour vendre leurs cames à nos enfants.

    Je ne vais pas être tendre avec tout le monde; une justice sans couille est une justice de tapette qui ne mérite aucun respect de la population, ni pour ces policiers qui arrêtent ces récidivistes et qu'on relâche par complaisance, et que les grands gagnants de ce système détraqué : sont ces délinquants juvéniles " du même pas peur d'aller en prison "

    A tous ces bureaucrates politicienne et haut gradé de la justice soucieux de leurs apparences descendaient un peu dans les rues de Papeete au lieu de regarder les statistiques sur PowerPoint ou sur feuille Excel allaient sur le terrain et vous rendrez compte du niveau de violence ou plus personne n’est épargnée même vos enfants que vous envoyez l’école sont déjà victime de notre compassion envers ces cas sociaux récidivistes qui ont tabassés votre gamin de 14 ans pour lui voler son vini ou bien votre fille de 16 ans agressée sexuellement à la sortie des écoles.

    En ce qui me concerne, ne me demandez pas d’êtres cool, épargner moi vos dialogues sociaux culturel gardez ça pour ces pseudo-intellos calfeutrés médiatiquement et qui veulent refaire le monde avec du politiquement correcte sans se salir les mains .
    L’heure ne sera plus au dialogue combien de mort faudra t-il avant que chacun se mette à pratiquer de l’auto-défense à l’arme blanche. Bien sur , une prise de conscience serait le bien venue de ces parents démissionnaires qui n’éduquent pas leurs gosses et qui eux-mêmes n’ont pas reçu d’éducation ou sinon sont dépassé par les évènements et j’ai message à dire à ces gens là quand vous faites des chiots sans réfléchir, il faut s’en occuper bande de connards sans cervelles ne demander pas à la société d’ être responsables des mésaventures de vos rejetons en accusant le système

    Il sort d’où ces délinquants primaires ; de vos appareils génitaux et du peu neurone qu’il vous reste pour les éduquer alors je vous le dit à tous ces géniteurs irresponsables allez vous faire foutre ne demandez pas pardon au victime à la place de vos gamins ils font des choix de vie à eux d’assumer leurs actes.

    Je suis humain j’ai aussi le droit d’être en colère j’éprouve du ressentiments face à la connerie humaine qui est malheureusement universelle.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete