Il brise la mâchoire de son voisin : sept mois de prison ferme

    vendredi 8 janvier 2016

    L’année 2016 n’a pas très bien commencé pour l’homme de 33 ans qui a été jugé en comparution immédiate pour avoir frappé son voisin le 1er janvier à Hitimahana, à Mahina.
    Sa victime, âgée de 37 ans, peut en dire autant, ses blessures lui ayant entraîné 21 jours d’incapacité temporaire de travail (ITT). Il se retrouve avec des dents, le nez et la mâchoire brisés à plusieurs endroits.
    La victime fêtait son anniversaire en famille autour d’un repas lorsque sa conjointe s’est précipitée dans la maison en criant. Son père était en train de se battre avec un jeune homme, le frère du prévenu en l’occurrence. La victime décide alors de porter secours à son beau-père et de séparer les deux hommes qui s’accrochent l’un à l’autre. C’est en essayant de les écarter en tirant fort qu’il reçoit un violent coup de pied au visage qui l’assomme avant de le faire tomber dans les pommes. “J’ai été sonné, je suis tombé, inconscient”, a-t-il déclaré, hier, le visage tuméfié à la barre. La victime n’est sortie de l’hôpital que le 4 janvier.
    Quant au prévenu, déjà connu des forces de l’ordre pour des faits de violences, il a été placé en détention provisoire mercredi par le juge des libertés. En effet, déjà condamné à deux mois de prison avec sursis, cette nouvelle infraction risquait alors de le mener directement à Nuutania. Le père de famille clame n’avoir donné qu’un coup de poing et n’être intervenu que pour aider son frère. Il nie avoir donné un coup de pied. Devant le tribunal correctionnel, il a déclaré : “C’est mon fils fa’a’amu, mon neveu qui a 15 ans, qui a porté le coup de pied.”
    D’ailleurs, la famille de la victime déclare dans le procès-verbal que le prévenu s’est présenté chez eux après les faits, avec sa femme et son fils fa’a’amu, pour leur demander de changer leur version des faits et faire porter le chapeau à l’adolescent.
    Hier, l’homme a été condamné à cinq mois de prison ferme avec mandat de dépôt par le tribunal correctionnel ; par ailleurs, le sursis de sa condamnation précédente, pour avoir frappé un gendarme, a été révoqué. L’homme sera donc incarcéré à Nuutania pour une durée de sept mois.

    M-C.C.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete