Îles Cook – Fritch et Temaru ensemble pour le 50e anniversaire

    jeudi 6 août 2015

    Le président Édouard Fritch, accompagné d’une délégation composée du ministre de la Relance économique, Teva Rohfritsch, du ministre de l’Agriculture, Frédéric Riveta, et du maire de Faa’a, Oscar Temaru, a assisté aux cérémonies officielles du 50e anniversaire du statut de libre-association des îles Cook, mardi, à Rarotonga. Les îles Cook ont un statut de libre association avec la Nouvelle-Zélande depuis le 4 août 1965.
    Pendant dix jours, les îles Cook ont célébré leur statut et organisé plusieurs manifestations, dans le cadre des festivités du Te Maeva Nui 2015, notamment sur l’île principale de cet archipel, Rarotonga. En point d’orgue, la cérémonie officielle, qui s’est déroulée, mardi, dans la capitale, Avarua, en présence de plusieurs chefs d’État et de gouvernement de la région et de plus de 40 délégations de pays et organisations internationales.
    Selon la présidence, Édouard Fritch “a pu mesurer l’étroitesse et la profondeur des liens d’amitié et de coopération qui existent entre la Polynésie française et les îles Cook, tant les marques d’attention, et pour tout dire d’affection, ont été nombreuses pendant toute la durée de son séjour”.
    De son côté, le Premier ministre néo-zélandais, John Key, n’est pas arrivé les mains vides : un don de 10,5 millions de dollars permettra de reconstruire le lycée Tereora, l’un des principaux établissements scolaires du pays. Par contre, pas de cadeau politique : ce serait “déroutant et inapproprié” que les îles Cook aient un siège à l’ONU, estime John Key. Le Premier ministre des Cook n’abandonne pas pour autant : “Quand on arrive à l’âge de 50 ans, on est au milieu de sa vie, on grandit, et cela fait partie de ce processus de développement. C’est aussi simple que cela”, affirme Henry Puna.
    Le président de la Polynésie française a également profité de son séjour pour rencontrer les autorités coutumières des îles Cook, dont la reine Pa Ariki, et la communauté tahitienne résidant sur l’île.
    LDT avec Radio Australia

    Fab. 2015-08-10 22:09:00
    Il est tout à fait normal pour un président de venir à la rencontre de la communauté tahitienne résident sur l'île COOK via le 50 ème anniversaire, si le planning du président le permet. Sans faire de politique, je crois et même je suis certain que si ils existent c'est qu'ils n'ont pas le droit d' être oubliés, ils sont et resteront toujours des POLYNESIENS de toutes politiques confondus.
    Oti 2015-08-07 19:20:00
    Moi j'aimerais bien que Mr Fritch nous explique comment en tant que leader loyaliste (représentant des citoyens polynéisiens français, et président de la Polynésie FRANÇAISE, il peut se permettre de s'afficher avec le leader indépendantiste polynésien dans une fête relative à l'indépendance d'un autre pays.
    Indépendance très relative puisque comme le dit l'article (10 millions de dollars apportés par la NZ), ce petit pays ne vit que par subventions directes ou indirectes de la NZ.
    lebororo 2015-08-07 01:46:00
    oscar a mis sa cravate et des souliers
    mata 2015-08-06 18:50:00
    La préhistoire !
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete