Habillage fond de site

Immeubles de grande hauteur : le CESC inquiet pour la sécurité-incendie

mercredi 6 mars 2019

YR CESC 1 (@Tropical architecture)Cinquante mètres. Lundi matin, les conseillers du Cesc étaient invités à émettre un avis sur le projet de “loi du Pays” portant modification du Livre VI du code de l’aménagement et créant la réglementation sur les immeubles de grande hauteur.

Selon le gouvernement, qui a sollicité l’avis du CESC, la croissance urbaine impose d’innover et de faire face aux contraintes foncières. Prendre de la hauteur en construction est une solution. Certains promoteurs ont d’ailleurs déjà fait état de projets supérieurs à 28 mètres de haut. D’où la nécessité de faire évoluer la réglementation via une Loi du Pays et une délibération complétant le code de l’environnement (pour les questions de sécurité).

Sur le principe, le CESC est favorable à l’édiction d’une réglementation destinée à encadrer les immeuble de grande hauteur (IGH), aujourd’hui inexistante”, précise la quatrième institution du Pays. Mais le CESC a quand même multiplié les remarques et inquiétudes en matière de sécurité-incendie.

Certaines questions de sécurité restent encore sans réponse, en particulier concernant les capacités humaines, techniques et financières des communes à déployer des moyens adaptés aux multiples risques que représente l’implantation et l’exploitation d’IGH”. Le maillage territorial et le dimensionnement des services de sécurité et secours ne sont pas établis pour le risque particulier des IGH”, et “il est nécessaire de reconsidérer les moyens de réponse de sécurité civile à l’échelle des communes de la conurbation urbaine de Papeete et le volume opérationnel y afférent”, souligne notamment la société civile incarnée par les membres du CESC.

Ainsi, donc, le CESC préconise, dans un premier temps, de fixer une limite des IGH à 50 mètres. “Pourquoi 50 mètres “, s’est interrogé un conseiller, lundi matin. “Une hauteur raisonnable”, a précisé Tepuanui Snow, l’un des deux rapporteurs du projet d’avis. “Au-delà de 50 mètres, on a des problèmes d’acheminement d’eau”, a précisé un conseiller. Au final, 24 conseillers du CESC ont voté pour cet avis favorable et 17 se sont abstenus mais aucun n’a voté contre. Papeete et sans doute Punaauia, peuvent envisager d’avoir leurs (petits) gratte-ciel.

LDT

 

1

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete