Importations de miel possibles : les apiculteurs ont le bourdon

mardi 4 novembre 2014

Frédéric Riveta, ministre du Développement des activités du secteur primaire, n’exclut pas d’autoriser les importations de miel, que les consommateurs ont parfois du mal à trouver en rayons. Les apiculteurs ne sont pas réellement surpris, mais ils craignent que l’importation de miel ne favorise l’apparition de maladies qui toucheraient les abeilles polynésiennes. Ils reconnaissent cependant n’avoir pas été en mesure de produire suffisamment, ces deux dernières années, en raison notamment d’une météo capricieuse.
 
JBC
 
Lire l’intégralité de l’article dans la Dépêche du 4 novembre ou au feuilletage sur la version numérique.

intia 2015-05-24 07:16:00
S il vous plait mieu vaut prévenir que guérir j aimerais pas un jour voir mes enfants ou petits enfants aller pollinisé les fleurs des arbres au pinceau soyons patient et poissons nos jeunes a développé cette foliaire
jean-marie 2014-11-21 08:55:00
Polynésiens, nous étions confrontés à des situations similaires. On dit toujours c'est pas grave, il faut fermer ton pot de confiture et patati patata mais je vous le dis, regretter après ce sera trop tard. A tubuai, c'était comme ça, on peut importer, on peut transférer et
résultat? 80% des ruchers détruites par la loque américaine. Aller dire aux apiculteurs de Tubuaï et vous verrez ce qu'ils vous dire.
A Huahine, un apiculteur a fait venir des pollen et des abeilles de l'extérieur. Résultats, les ruchers de Huahine sont décimés par la loque américaine.Que ça soit du miel ou tout autres produits mélifères de l'extérieur, disons NON. Protégeons nos ressources. Le gouvernement a mis en place des formations pour nos fu
Jacques Fabry 2014-11-07 06:23:00
en réponse à Toréa.
Oui les Chinois pollinisent à la main, comme les Marocains le font pour les dattes, images spectaculaires, mais la raison n'est pas le manque d'abeilles: http://www.eauseccours.com/article-moins-de-moutons-pour-davantage-d-abeilles-halte-aux-supercheries-qui-accusent-demesurement-les-pe-117363146.html
Jacques Fabry 2014-11-07 06:20:00
De toute façon le miel est de plus en plus en manque partout. Comme le chantait Alain Bashung, l'apiculteur se meurt: http://www.eauseccours.com/2014/10/les-apiculteurs-se-meurent-accros-a-l-utopique-alchimie-de-la-com.html
ORAMA 2014-11-05 20:13:00
Les choses devraient rester encore comme celà, d'accord avec Torea et Marrec.
Pourquoi nous sommes protégés ces dernières années, c'est parce que l'importation était fermée. Autoriser l'importation, je pense, pourrait être un risque pour les abeilles de notre fenua.
L'éloignement est certes un inconvénient, mais pour cela, c'est plutôt un atout. Donc, à conserver!
frank 2014-11-05 08:58:00
oui mais uniquement si vous laisser votre pot de miel ouvert et que les abeilles s'en nourrisse ! sinon pas de maladie si le miel reste au placard ou frigo. love
TOREA 2014-11-05 05:38:00
Je partage le même avis que MARREC. Il suffit qu'une abeille se nourrisse d'un pôt ou d'une tartine de miel contaminé et qu'elle retourne dans sa colonie pour transmettre les bactéries. Mes papilles gustatives réclament aussi du miel mais je préfère patienter car j'apprécie également une bonne papaye au citron ou une banane cuite avec mon ma'a tahiti le dimanche (pollinisation). Le facteur risque est trop important...Bonne journée.
MARREC 2014-11-04 22:30:00
Bonjour, j'appelle au sujet de l'article publié dans la dépêche concernant une importation possible de miel en Polynésie. De nombreuses maladies des abeilles sont transmises à travers le miel et la cire. La loque est présente dans tous les pays européens et en Amérique. C'est une bactérie dont les spores peuvent survivre 35 ans dans les produits de la ruche. Une goutte de miel peut contenir plusieurs milliards de ces spores. Une seule est nécessaire pour contaminer une île saine en quelques mois. Les ruches s'affaiblissent et meurent. C'est ce qui s'est passé à Tubuai après importation de cire provenant de l'étranger, la loque s'est développée et des centaines de ruches ont été décimées. C'est maintenant un combat perpétuel contre ce fléau pour les apiculteurs qui tentent de sauver leurs ruches. Une étude en Nouvelle Zélande a démontré que plus de 60% de leurs miels contiennent des spores de loque. Dans ce pays les ruches contaminées sont brûlées et signalées au gouvernement sous peine d'amendes. La Polynésie Française est le dernier endroit au monde encore indemne de maladies pour les abeilles. 70% de nos fruits et légumes sont pollinisés par les abeilles, nous devons donc les protéger. Les apiculteurs du reste de la planète jalousent la situation exceptionnelle de la Polynésie, une centaine d'îles tropicales saines. Ne pensez pas que les apiculteurs ne cherchent qu'à monopoliser le marché du miel, ils ne souhaitent que protéger notre fenua d'une catastrophe aux effets dévastateurs. On peut voir que d'une part le gouvernement essai de développer la filière apicole en fournissant des formations. S'il vous plaît Gouvernement, c'est le moment ou jamais de défendre nos richesses et de nous montrer que vous voulez vraiment le bien de la filière apicole Polynésienne.Je vous prie pour tout ceux qui écoutent ce message, d'être patient, bientôt les apiculteurs Polynésiens parviendront à satisfaire la demande locale. La filière apicole étant très jeune et en plein essor, du temps est nécessaire avant de satisfaire la demande. Deux experts européens en apiculture sont venus en 2012 pour faire un constat de la situation sanitaire du rucher Polynésien. Cela faisait plus de 10 ans qu'ils n'avaient pas observer de ruches complètement dépourvues de maladies. Ils ont même insister sur l’arrêt de toute importation de produits faits par des ruches sur le territoire afin de protéger notre rucher. Si cette importation de miel se fait, ceci pourrait passer au yeux des autres pays comme un acte d'irresponsabilité dont les conséquences seraient irréparables.
Rava 2014-11-04 22:22:00
je suis d'accord avec Antoine. Il est question d'exporter du miel et non des abeilles. Ils ne datent pas d'aujourd'hui l'exportation du miel. Et depuis jusqu'à ce jour, je n'ai pas entendu ou vu au info de maladies exportées. Si le miel exporté peut causer des maladies, qu'on est-il de toutes les produits que nous consommons tous les jours et qui proviennent de l'extérieur ?
Cathy 2014-11-04 20:20:00
Toera a tout a fait raison! l abeilles c est la vie aussi dans tout les sens du terme plus d ABEILLES nous avons un sacré soucis a ce faire !
TOREA 2014-11-04 18:49:00
C'est un sujet à prendre au sérieux !!! L'Europe, l'Amérique, l'Asie, l'Australie et bien d'autres pays sont confrontés aujourd'hui a de très gros problèmes sanitaires avec leurs abeilles (loque américaine, Varroa, syndrome d'effondrement des colonies d'abeille). Regardez sur internet ça donne à réfléchir... Certains endroits en Asie ils sont arrivés à un point ou ils doivent polliniser eux même les fleurs à l'aide d'un petit pinceau en grimpant dans les arbres car plus d'abeille pour faire ce travail.VAT je n'ai pas réponse à ta question et je serais curieux d'en connaitre la réponse, si quelqu'un peut nous éclairer dessus. Bonne soirée.
quattro987 2014-11-04 17:21:00
Vous n'avez rien compris mon pauvre... Ne venez pas vous plaindre le jour où nos abeilles seront contaminées par les maladies ou virus qui auront été introduit par ce futur miel importé. Là vous n''aurez plus de miel du tout. Un apiculteur...
VAT 2014-11-04 17:17:00
D'accord avec toi...les maladies ne viennent pas du miel mais des reines ou des abeilles :-/ et pire encore des produits toxiques utilisés dans d'autres domaines. En quoi l'importation du miel favoriserait le développement de maladies chez les abeilles?
antoine 2014-11-04 12:59:00
et puis quoi encore ils nous privent de ce que l on aime et sont incapable de produire du miel
qu est ce que ça a voir d importer du miel et la maladie des abeilles locale ??? is nous prennent pour des imbéciles ou quoi ?????
aller retourner joue au billes
    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete