Inauguration de l’hélistation du Centre hospitalier de Polynésie française

    vendredi 18 mars 2016

    L’héliport de l’hôpital du Taaone a été inauguré ce vendredi matin à Pirae. Le président Edouard Fritch, le ministre de la Santé, Patrick Howell, et le haut-commissaire Lionel Beffre étaient présents. La Dépêche vous avait fait part le 15 décembre dernier des tests sur zone afin d’évacuer plus rapidement les malades vers l’hôpital. D’ores et déjà, quelques opérations menées avec succès par Tahiti helicopters et le Dauphin ont été réalisées depuis ces tests.
    De nombreuses études ont été menées avant la livraison du bâtiment de l’hôpital, celui-ci ne disposait que d’une dalle de béton, un ascenseur et des éclairages qui ne correspondaient pas pleinement aux normes en la matière, celles-ci ayant en outre changé en 2012. Les travaux ont donc porté sur la validation des calculs de charge, l’étanchéité des surfaces, les équipements incendie, la mise aux normes de la signalisation lumineuse et des dispositifs d’évacuation, ou encore les liaisons radio. Cette opération a finalement représenté un investissement de près de 36 millions de Fcfp, avec une importante contribution de l’Etat, à hauteur de près de 80% (25 millions Fcfp).
    En matière de santé, l’hélistation permet aux patients pris en charge par le SAMU ou par la Direction interarmées du service de santé de gagner un temps précieux pour l’accès au plateau technique de l’hôpital. Elle permettra surtout de faire entrer de plein pied l’ambulance aérienne dans l’éventail des moyens à disposition de l’aide médicale urgente pour les îles du Vent et dans une certaine mesure également pour les îles Sous-le-Vent et, à la marge, les Tuamotu de l’Est, soit la grande majorité de la population polynésienne.
    En permettant, de jour comme de nuit, l’accès aérien au CHPF, cette hélistation contribue également à garantir l’accès au recours hospitalier dans les situations les plus exceptionnelles, avec un un nombre significatif de victimes et l’obstruction des voies de circulation par exemple. Les secours, après un cyclone ou un tsunami, seront aussi grandement facilités.
    Le président a également annoncé que le ministre de la Santé travaillait activement à étendre ces installations, en programmant notamment l’aménagement d’hélisurfaces ou d’hélistations à Uturoa et, prochainement, à Taravao.

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete