Incendie : appel aux dons pour les sinistrés

    mardi 7 juin 2016

    Le mari pyromane de Moorea, né en 1966 à Afareitu, et qui a incendié son fare dans la nuit de samedi à dimanche derniers, au cours d’une bagarre familiale, a été déféré devant la justice hier et placé en détention provisoire “en raison de la gravité des faits”.

    Dans le quartier de Maharepa, le feu s’était propagé à deux maisons voisines, privant au total 18 habitants de leur toit (lire notre édition du 6 juin).

    Une information judiciaire a donc été ouverte pour violences à l’égard de sa concubine et dégradation de biens par l’effet d’un incendie ou de tout autre moyen de nature à créer un danger pour les personnes.

    En effet, le président des jeunes sapeurs-pompiers avait été sévèrement intoxiqué par les fumées au cours de son intervention. Évasané dimanche dernier, vers l’hôpital de Taaone, il est sorti du coma, hier matin. Le chef de corps a discuté avec lui et a indiqué qu’il allait bien.

    Selon le médecin, en plus de l’inhalation d’une quantité importante de gaz, il aurait également été pris d’un immense stress, ce qui aurait accéléré son évanouissement.

    S’agissant des sinistrés, la commune de Moorea va mettre en place une action de solidarité. Un appel aux dons est lancé, qui pourront être déposés dans les mairies annexes de l’île.
    Ce sont ensuite les services sociaux qui se chargeront de faire le lien avec les familles, qui ont tout perdu, l’incendie ayant totalement ravagé les trois foyers.

    La première maison abritait le couple au centre de la dispute qui a dégénéré, et leur enfant.
    La mère, victime présumée du mari incendiaire, et son enfant sont actuellement hébergés par de la famille à Tahiti.

    Le second fare parti en fumée abritait un père et une mère de famille, leur fils et sa conjointe, mais également leur fille, son conjoint et leurs cinq enfants, dont deux collégiens en classe de 6e et trois élèves en primaire. Trois personnes vivaient dans la dernière habitation. Les services sociaux de la commune, du Pays et de la CPS les auraient tous contactés pour les informer des différentes aides d’urgence existantes.

    De notre correspondant Jeannot Rey et M.G.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete