Indemnisation des essais nucléaires : « les Polynésiens attendent un vrai changement », déclare Édouard Fritch

    mardi 13 octobre 2015

    Le président Édouard Fritch a participé aujourd’hui, à Paris, à la réunion du comité de suivi des conséquences des essais nucléaires, présidé par Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales.  Un comité qui ne s’était pas réuni depuis plus de deux ans.  Accompagné du président de l’assemblée, Marcel Tuihani et des trois députés polynésiens, Édouard Fritch a indiqué sa volonté de voir évoluer la loi Morin, qui n’a permis l’indemnisation que de 1% des demandeurs entre 2010 et 2013. Marisol Touraine a parlé de transparence et manifesté une volonté de mieux informer les personnes susceptibles d’être reconnues victimes des essais nucléaires, ce qui semble avoir laissé la délégation polynésienne sur sa faim. Évoquant les cicatrices laissées par le CEP, il a déclaré : « nous voulons que vous, représentante de l’Etat, compreniez que cette réalité est pour le moins scandaleuse et saisissiez bien pourquoi le sujet du nucléaire est encore brûlant en Polynésie française. Il a notamment affirmé son soutien à la demande des associations de vétérans du nucléaire, qui veulent gommer de la loi la notion de « risque négligeable. » Parlant de « frustrations très vivaces, sources de rancœur contre la France, » Édouard Fritch a conclu : « puisse l’Etat être plus ouvert à cette souffrance. »

    Lisez le compte rendu de notre correspondante à Paris dans l’édition de demain.
     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete